Xavier Niel a une nouvelle fois confirmé que les prix allaient être divisés par deux par cette phrase choc. Concernant son entrée sur le marché, elle reste floue : «avant même le 15 janvier». 

Free Mobile est un peu une arlésienne : on en entend beaucoup parler, mais pour l’instant beaucoup d’éléments restent inconnus. Nous savions que l’opérateur devait arriver dans les prochains jours et grâce à l’interview de nos confrères de site ITespresso, nous apprenons quelques détails supplémentaires. On avait entendu parler du 17 décembre et la date reste encore possible après cette déclaration, mais le délai semble tout de même court :

«Dès que c’est prêt, dans les jours qui viennent, je promets, on lance.»

La promesse d’une division des tarifs par deux est toujours d’actualité, ce qui montre clairement que le paysage va être bouleversé, tout comme lorsque l’entreprise française avait fait ses premiers pays sur le territoire national en tant que fournisseur d’accès à Internet (FAI) :

« On divisera par deux. S’il y a des offres à 10 euros sur le marché, il y aura sûrement des offres à 5 euros, s’il y a des offres à 7 euros, il y aura à 3,50 euros. »

Outre ces annonces plus ou moins connues, c’est plutôt l’attaque vers les opérateurs actuels qui est frappante :

« Nos concurents n’ont toujours rien fait, a t-il indiqué, ils ont micro-baissé leurs prix de quelques pourcents, ce n’est pas raisonnable. Faut y aller pour de vrai, faut vraiment baisser vos prix. On va arriver vite, ce week end réfléchissez. Créez des plans de marketing agressifs, comme ca vous avez peut être une chance d’exister. »

Cette déclaration est volontairement provocatrice, mais l’opérateur est très attendu. Qui dit attentes, dit forcément espoirs envolés. En effet, à force de lire des rumeurs à droite et à gauche, on finit par se faire une idée qui est trop souvent éloignée de la réalité. Mais dans tous les cas, on s’attend à une profonde modification de ce marché, qui frissonne déjà de ce que pourra être le résultat. Les offres Sosh, B&You… seront-elles suffisantes ?

Vous pouvez découvrir l’intégralité de l’interview à LeWeb 11 dans cette vidéo :

Source : IT Expresso