Le président directeur général d’Orange, Didier Lombard, a donné une interview aux Echos. En même temps, le directeur marketing mobile de The Phone House, Grégory Coillot, donne ses propres impressions sur les ventes de Noël. Un résumé de chaque article est disponible pour Orange et pour The Phone House.

On apprend plusieurs choses sur l’iPhone. En premier, au niveau marketing, Grégory Coillot affirme que le bouche à oreille des utilisateurs déjà actif est plus important que le travail des commerciaux sur ce produit. De plus, même si les chiffres ne sont pas exactement les mêmes, les ventes d’iPhone pour les deux marques sont impressionnantes. Orange se vante d’une part de 77% des ventes de smartphones et The Phone House avance le chiffre de 35% des ventes de téléphone avec forfait.

Et les téléphones Android dans tout ca ? Didier Lombard en parle comme une alternative pour ne pas être dépendant d’Apple.

Avec le succès de l’iPhone, ne craignez-vous pas d’être dépendants d’un seul mobile ?

Ce qui pose problème, c’est le « monopole » de l’iPhone. Pourquoi croyez-vous qu’on a fait l’Orange Application Shop et que l’on vend des « Google phones » ? En tout cas, nous ne sommes pas à la merci d’Apple.

On voit bien que le concurrent Android est le premier sérieux à s’opposer à la machine écrasante iPhone depuis 2 ans et demi mais que les opérateurs ne lui offre pas une place crédible.