Les HTC One X, S et V embarqueront la dernière version de Sense. Petit récapitulatif des nouveautés introduites !

A chaque sortie de terminaux majeurs, HTC en profite pour modifier sa couche venant se greffer sur Android : Sense. Elle n’avait pas fait l’unanimité sur le Sensation (version 3.0) avec des effets un peu trop présents et peu pertinents. Dans sa nouvelle copie, le taïwanais met en avant la simplicité (mais rajoute quand même des animations qui n’étaient pas affichées jusque là).

Commençons déjà par les boutons qui se sont adaptés aux nouveaux codes de Google. Exit les touches Menu et Recherche et place à l’agencement Retour/Accueil/Multitâche. Les applications actuellement lancées sont affichées tout comme sur la version de base d’Ice Cream Sandwich (Android 4.0). Le système de swipe pour supprimer/killer est également présent. Il est assez bien pensé, car les aperçus affichent la fenêtre en entier, ce qui est plus pertinent qu’Android de base.

L’interface en général est revue avec l’utilisation d’une police proche de Roboto (les nouveaux codes d’Ice Cream Sandwich). Sur le bureau, les icônes sur le dock sont séparées à l’aide d’un fond différent. Les quatre éléments seront utilisés avec l’écran de déverrouillage par défaut. Sur le bureau, comme sur le dock, il est possible de grouper plusieurs icônes et ainsi former un dossier.

Pour ce qui est des widgets, très peu de nouveautés car HTC n’a pas souhaité permettre un redimensionnement, ce qui serait pourtant possible (ergonomiquement) sur certains d’entre eux. Toutefois ceux de Google ou de l’Android Market peuvent utiliser normalement ce mécanisme.

Pour l’ajout de nouveaux éléments sur le bureau, on ressent l’influence d’Android 3.0 (Honeycomb) sur les tablettes. Sur le haut, les différents bureaux sont affichés. Sur le reste, l’ensemble des widgets/applications/raccourcis sont alors présentés. Un simple drag’n’drop et le widget s’affiche à l’endroit souhaité. Sachant que HTC donne plusieurs présentations pour une même catégorie (Horloge par exemple), vous allez pouvoir effectuer un tri et même une recherche. Très bien pensé !

Passons maintenant au lanceur d’applications. Les trois icônes sur le bas (Tous/Fréquent/Téléchargements) peuvent être réorganisées. En passant votre doigt dessus, vous obtiendrez même cet effet :

L’écran contenant les notifications a été profondément modifié. Auparavant, deux onglets affichaient les notifications et un raccourci pour allumer/éteindre les éléments de la connectivité du téléphone. Désormais, seules les notifications sont affichées.

Pour le reste, il faudra cliquer sur le bouton Paramètres, qui redirige vers un nouvel écran. Un tel choix est étonnant dans la mesure où LG ou Samsung rajoutent des icônes et cette approche est extrêmement simple.

Passons justement à l’écran des Paramètres. Les premières entrées donnent notamment accès au mode avion ou au réseau mobile. C’est une manière d’essayer de retrouver certains des anciens raccourcis.

Plutôt que d’afficher une lueur lorsque le début/la fin de la liste est atteint, HTC a pensé bon d’agrandir l’espacement entre les items. Simple question : pourquoi afficher une volonté de simplification de l’interface et rajouter cette animation totalement inutile ?

L’argument principal des nouveaux HTC One est leur capteur photo et l’écosystème derrière. Petit rappel des caractéristiques du One X (le haut de gamme) :

– Capteur de 8 mégapixels
– Vidéos en 1080p
– Vitesse d’obturation de 0,7 sec
– Autofocus en 0;2 sec
– Ouverture de f/2.0
– Angle de 28 mm

Plusieurs nouveaux modes ont été rajoutés, dont le HDR qui était déjà présent sur l’iPhone. Verdict [preuve] : le One X s’en sort bien mieux, avec un traitement bien plus complet.

La vidéo au ralenti consiste à l’enregistrer en mode normal et à la ralentir par la suite. Le résultat est bluffant de part sa fluidité.

Le mode panorama est utilisé de manière intelligente. Plutôt que de devoir bouger son téléphone sans avoir de repère, Sense affiche des rectangles dans lesquels il faut obligatoirement passer pour valider le panorama.

Parmi les autres nouveautés, on peut citer : l’appui long sur le déclencheur de la photo enclenche le mode rafale. La fonctionnalité est très utile lorsque la scène est accompagnée de mouvements, car une fois le bouton relâché, vous allez pouvoir sélectionner le meilleur cliché.

Pendant que vous prenez une vidéo, vous avez la possibilité de prendre des photos. En mode lecture, la même opération est possible et le réglage est même plus fin, car vous pourrez vous déplacer image après image pour sélectionner le moment idéal.

Un mode voiture est également intégré. Lors de vos trajets quotidiens, inutile d’afficher Google Maps pour la navigation. L’application va alors simplement se limiter à afficher l’état du trafic et donner l’heure, la météo et l’état de la connectivité.

En se déplaçant sur les côtés, vous aurez accès à Google Maps Navigation, vos contacts pour les appeler, votre musique et du streaming radio avec TuneIn. L’interface est très bien pensée et diminue le nombre d’accès à l’écran.

Il y a également le Media Link permettant de transmettre le contenu du téléphone sur une télévision (protocole au dessus du DLNA). Malheureusement les démonstrations sur le stand n’étaient plus connectées sur le réseau, donc impossible de tester cette fonctionnalité.

On note également l’intégration de Dropbox un peu partout sur l’OS. Il est ainsi possible de transférer de manière automatique toutes ses photos. Fonctionnalité bien pensée : lorsque vous envoyez un mail, plutôt que de mettre les clichés en pièce-jointe, Dropbox fournit un lien, ce qui économise de la bande passante (… sachant que la photo est déjà sur Dropbox…). Pour Beats Audio, les améliorations sur le son ne sont plus limitées aux applications HTC, mais à l’ensemble de l’écosystème (YouTube, Spotify ou n’importe quelle application sur l’Android Market).

En conclusion cette couche Sense 4.0 représente une certaine maturité. Des défauts ont été gommés et les ajouts sont pour la plupart justifiables et appréciables pour l’utilisateur final. En revanche, l’ajout d’animations sur les ListView par exemple vient contrebalancer l’effort qui est mis en place.