Microsoft a réfuté une preuve comme quoi Android était supérieur à Windows Phone, lors de sa compétition « Smoked by Windows Phone ».

Microsoft a lancé une compétition nommée « Smoked by Windows Phone » qui consiste à démontrer la supériorité de Windows Phone par rapport à ses concurrents (Android, iOS et BlackBerry). Pour cela, les utilisateurs américains sont invités à venir comparer les résultats sur des scénarios assez simples (poster un statut sur Facebook, prendre des photos…). Si le Windows Phone est perdant, Microsoft s’engage à donner un ordinateur d’une valeur de $1000 (offre temporaire, car $100 en temps normal) à l’utilisateur.

Derrière cette campagne se cache une manière de dénigrer les concurrents, pour essayer de retrouver les parts de marché de marché du temps de Windows Mobile. Alors que la compétition cet argument marketing semblait être tout fait équitable jusqu’à présent, Microsoft semble être de moins en moins sportif.

Sahas Katta possédant un Galaxy Nexus est allé au Microsoft Store le plus proche de chez lui. Dans le test de rapidité avec un Windows Phone, il a gagné [même si ceux-ci sont souvent biaisés en se limitant aux forces des smartphones Microsoft] avec l’affichage de la météo pour deux villes différentes. Sur Android, deux widgets ont été affichés et sur Windows Phone, deux villes ont été rajoutées sous la forme de tuiles.

Mais Sahas a désactivé l’écran de déverrouillage, donnant un accès immédiat aux informations. Il avait logiquement gagné, car il fallait une seule action sur Android, contre deux sur Windows Phone. Cependant dans la boutique, on lui a alors refusé sa victoire avec pour excuse « [le Windows Phone] affiche la météo juste là ». Après avoir bataillé pour obtenir un meilleur motif que « parce que c’est comme ca et puis c’est tout », on lui a sorti comme tour de passe-passe « ce sont deux villes différentes dans le même Etat ». Selon les représentants locaux, Android serait incapable de réaliser cette opération, mais quelle blague ! Sahas est alors rentré chez lui et a raconté son histoire sur son blog.

L’idée d’un concours de ce type n’a bien évidemment aucune valeur, dans la mesure où il est pensé pour que Windows Phone gagne (et pour éviter à Microsoft de balancer des milliers de dollars à des personnes qui n’utilisent pas ses produits). Mais cette histoire démontre que l’entreprise américaine n’est pas fair-play, d’autant plus qu’un employé de Microsoft s’est excusé…. et a proposé à Sahas de retenter sa chance (alors qu’il a gagné).

Comme quoi en voulant dénigrer ses concurrents, le géant de Redmond arrive à se pénaliser lui même avec un bad buzz, bravo !

Source : The Verge