Bert Nordberg rétrograde au rang de président du conseil de Sony Mobile. Kunimasa Suzuki lui prend sa place et devient CEO.

Sony Mobile Communications vient d’annoncer des modifications à la tête de l’entreprise. Le précédent CEO, Bert Nordberg ne dirige plus le constructeur de smartphones et rétrograde au rang de président du conseil de Sony Mobile. Kunimasa Suzuki (comme la marque de voitures :)) lui prend sa place, suite au rachat par Sony.

Suzuki est à la tête de toute la division mobile (smartphones, tablettes, mais aussi les ordinateurs), en charge de l’expérience utilisateur et de la stratégie produit. Son objectif est « d’intégrer et d’améliorer l’expérience utilisateur à travers tous les produits et réseau Sony ».

Le nouveau CEO et président de Sony, Kazuo Hirai, s’exprime à son sujet : « Il est un leader fort et la bonne personne pour superviser Sony Mobile Communications, car nous mettons en place une nouvelle structure destinée à renforcer et accélérer notre gestion globale de l’entreprise ». Mais il n’oublie pas Bert Nordberg : « [Il] a fait un travail remarquable pour transformer Sony Ericsson, maintenant Sony Mobile Communications, des portables jusqu’aux smartphones. »

Ce changement va permettre d’avoir une cohérence encore plus forte entre les produits de la marque. Sony ne joue pas dans la cours de la puissance, mais plutôt dans celle de l’écosystème. Appartenir à 100% à Sony devrait permettre une différenciation encore plus importante.