Les représentants de LG ont admis avoir menti sur le flash au Xenon de l’Optimus 2X, qui est un flash LED « commun ».

LG était le premier constructeur à sortir un smartphone avec un processeur double-coeur : l’Optimus 2X. Comme à l’accoutumée, le territoire de la maison mère (la Corée du Sud) a été le premier à avoir accès à ce téléphone. En matière de communication, l’accent a notamment été porté sur le flash de l’appareil qui était signalé comme étant du Xeon.

Ce type de flash permet d’obtenir des photos de meilleure qualité, mais a plusieurs défauts : il coûte plus cher, demande plus d’énergie et requiert plus d’espace. Il ne peut pas être utilisé dans les vidéos, dans la mesure où il ne fonctionne que sur une courte période avant de se recharger.

Seulement LG a menti aux coréens, car l’Optimus 2X a un flash LED comme les autres smartphones. Ce n’est qu’un an après sa sortie que des représentants de LG ont reconnu ce mensonge. Le constructeur s’excuse de cette erreur et indique ne plus jamais la refaire.

Mais les coréens ne veulent pas se laisser faire, car LG a volontairement modifié la fiche technique de l’appareil pour y faire apparaître des données erronées. L’entreprise était parfaitement au courant de ses agissements et n’a pas bougé le petit doigt pour corriger le tir.

Les consommateurs coréens demandent maintenant un remboursement pour avoir été trompés. Sachant que plus de 400 000 unités ont été vendues, le chiffre pourrait être important.

Source : Unwired View