Onze ans après… Max Payne résonne aux oreilles des joueurs pour un certain nombre de raisons.

Un mode entraînement et la promotion de Max Payne 3

En effet, Max Payne est le genre de héros que nous aimerions tous être – le genre de gars qui peut plonger (au ralenti) dans une salle pleine de gangsters, de les flinguer un par un, puis de prendre un analgésique pour aider à apaiser son doigt boursouflé par la gâchette. Mais c’est également son histoire qui nous touche – un univers New Yorkais noir et lugubre dans lequel Max Payne est tourmenté par la mort de sa famille et poussé à ses limites car il n’a plus vraiment rien à perdre… face à une mafia qui déjoue la police depuis trop longtemps.

« Max Payne Mobile sur le Google Play pour moins de trois euros »

L’énorme studio Rockstar et son acolyte Take Two viennent de nous livrer une remake du premier épisode de cette grosse licence dont le troisième opus vient de sortir sur PS3 et Xbox 360. Cette adaptation est sortie sur iOS en début d’année, mais elle est également sur le Xbox Live de la Xbox 360 et sur le Playstation Store de la PS3. Effectivement, après avoir déboursé 50 euros il y a une décennie, vous pouvez désormais trouver Max Payne Mobile sur le Google Play pour moins de trois euros.

« Bonsoir chérie ! »

 » les cinématiques sous forme de BD avec une narration très immersive »

L’adaptation est complète, nous retrouvons toutes les cinématiques sous forme de BD avec une narration très immersive. L’histoire de Max Payne est très glauque, comme je l’ai dit au début du test, ce policier rentre du travail et se retrouve face à deux junkies qui massacrent quasiment devant lui sa femme et son enfant. Cette scène donne le ton de l’histoire, c’est un drame psychologique qui va bouleverser Max Payne ainsi que le joueur, on se sent directement impliqué. Les différents modes de difficulté permettent au jeu d’avoir une bonne durée de vie, environ 8 heures, ce qui est très bon pour un jeu mobile. Attention, dans le mode « minute new-yorkaise », vous serez chronométré et chaque balle devra être bien placée.

Non ce n’est pas un epub !

« les fameux bullet times »

L’intrigue va prendre une nouvelle tournure, lorsque Max Payne s’immisce dans la violence d’un New York dévoré par la mafia, nous nous retrouvons donc dans des lieux très dérangeants : une station de métro, un bordel ou encore une usine. Une des capacités de Max Payne est de pouvoir ralentir le temps sur des périodes très limités, ce que l’on appelle également les fameux bullet times. Vous pourrez déclencher ces bullet times grâce à un bouton situé juste à côté de la gâchette.

Avec un bullet time, on les surprend toujours !

 » largement praticable »

Bref, vous l’aurez compris, une des difficultés du studio était de passer d’une jouabilité à la manette, à des contrôles tactiles. Comme tous les FPS, vous aurez donc accès à deux stocks virtuels ainsi plusieurs boutons virtuels. Il vous faudra bien entendu quelques minutes d’adaptation, mais je n’ai ressenti aucun malaise que ce soit sur une tablette (Asus Transformer Prime) ou un smartphone (un Samsung Galaxy S3). La jouabilité pourrait être meilleure, mais c’est largement praticable (bien sûr, moins qu’un clavier physique). Attention cependant si vous avez de gros doigts et un petit écran tactile.  N’oubliez pas de sauvegarder régulièrement votre partie (bouton « menu » sur Android), car il n’y a aucun point de contrôle.

Les couloirs du métro new-yorkais, assez glauque !

« la modélisation et l’animation des personnages est la même que nos PC des années 2000 »

Les graphismes sont loin des dernières réalisations, surtout que j’ai testé le jeu sur une tablette Asus Transformer Prime qui est propulsée par une architecture quadruple coeur NVIDIA Tegra 3. Malheureusement, l’éditeur n’a fait aucun effort, la modélisation et l’animation des personnages est la même que nos PC des années 2000. Le jeu est fluide et les chargements sont rapides, on sent que Rockstar a fait un effort d’optimisation.

Magnifique véranda !

« les musiques sont bien ficelées »

Côté bande sonore, les musiques sont bien ficelées avec l’intrigue et le doublage français est intéressant. Certains critiqueront le doublage, mais je n’ai remarqué que quelques petits passages perceptibles.

Le journal TV est sur place !

« ce jeu est interdit au moins de 16 ans »

Enfin avant de conclure, attention ce jeu est interdit au moins de 16 ans, certaines scènes sont crues (heureusement, on peut les passer). Il faut également vérifier si votre smartphone ou votre tablette est compatible, d’après mes tests il est compatible avec plus de 75% des smartphones disponibles sur le marché : HTC Sensation (XE et XL), HTC One X, HTC One S, Samsung Galaxy S3, Galaxy S et S2, Motorola RAZR, Samsung Galaxy Nexus et Nexus S, Sony Xperia S et P… ainsi que de nombreuses tablettes (Motorola Xoom, Acer Iconia Tab, Smasung Galaxy Tab, Asus Transformer (Prime), etc.).

Conclusion

Note :

Si vous êtes fan de GTA, de Gangstar ou encore de 9mm (Gameloft)… vous n’aurez aucun soucis à rentrer à fond dans cette intrigue très immersive. Max Payne Mobile aurait pu bénéficier de quelques améliorations graphiques, néanmoins nous pouvons nous contenter d’un fidèle remake que les nostalgiques apprécieront beaucoup. Après quelques minutes de jeu, on est bien conscient d’être en face d’un must-have. Avec des fusillades mémorables, un scénario captivant, plusieurs rebondissements surprenants et dew trahisons, Max Payne Mobile est un bon investissement. Bref, à quand Max Payne 2 ?

Vidéo

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

PS  avec deux questions pour les lecteur :

  • Comment tourne Max Payne Mobile sur votre androphone ?
  • Que pensez-vous de ce type de test de jeu mobile ?