Mais n’oublions pas que la quantité ne fait pas la qualité !

Le Play Store n’est pas tout jeune, loin de là ! En effet, l’Android Market a été annoncé pour la première fois par Google en août 2008 pour être disponible en octobre de la même année pour l’ensemble des utilisateurs. Depuis il s’est largement amélioré, avec notamment l’arrivée du Market web permettant d’installer à distance des applications, faire des achats/abonnements in-app ou voir apparaître des catégories comme le Top des nouveautés gratuites, les Meilleures ventes, les Applications tendances…

Peu à peu le catalogue s’est étoffé, pour accueillir des livres, des films, des musiques, des magazines, des séries TV… à tel point que Google a préféré renommer son Android Market en Play Store, afin d’uniformiser sa plateforme de téléchargement qui n’est plus uniquement disponible sur Android, car le contenu (hors application) peut être consulté depuis un navigateur ou depuis des liseuses pour les livres.

Android et le Play Store doivent beaucoup aux développeurs qui au fil des mois ont permis au catalogue de s’enrichir rapidement. Voici un petit rappel du nombre d’applications disponibles sur la plateforme depuis son lancement :

  • Septembre 2009 : 10 000
  • Décembre 2009 : 20 000
  • Mars 2010 : 30 000
  • Avril 2010 : 50 000
  • Août 2010 : 68 000
  • Septembre 2010 : 80 000
  • Octobre 2010 : 100 000
  • Mai 2011 : 200 000
  • Juillet 2011 : 250 000
  • Octobre 2011 : 319 000
  • Janvier 2012 : 400 000
  • Février 2012 : 450 000
  • Mai 2012 : 500 000
  • Juin 2012 : 600 000
  • Septembre 2012 : 675 000
  • Octobre 2012… 700 000 applications !

Une nouvelle étape vient d’être franchie, car Google vient d’annoncer que 700 000 applications sont désormais disponibles sur le Play Store. A titre de comparaison, Apple annonçait la semaine dernière qu’il y avait plus de 700 000 applications sur sa boutique. Les deux courbes devraient donc se croiser dans les jours à venir, car rien ne semble pouvoir stopper aujourd’hui la progression d’Android.

Les applications disponibles sont un élément clé pour attirer les nouveaux utilisateurs et la firme de Cupertino qui mettait en avant ce point, voit son argumenter tomber à l’eau. Pour ce qui est de Windows Phone 8, Microsoft a bien compris qu’il ne fallait pas avoir des copies, mais bien les originales. C’est ainsi qu’il a annoncé que parmi les 50 applications les plus populaires sur les plateformes mobiles, 46 étaient disponibles sur sa plateforme.

 

La lutte ne fait que commencer entre ces trois acteurs, mais Apple qui était en position de leader, se voit rétrograder d’une place. La firme de Cupertino a annoncé mardi dernier avoir payé plus de 6,5 milliards de dollars aux développeurs depuis 2008, preuve que ce marché est en plein boum.

Source