Android propose diverses manières de déverrouiller un smartphone. On pense notamment au traditionnel code chiffré, mais aussi à la reconnaissance faciale apparue relativement récemment, mais aussi au fameux schéma de déverrouillage, même s’il est loin d’être le plus sécurisé. Google, selon un dossier repéré auprès de l’office américain des dépôts de brevets, prévoit d’améliorer l’expérience utilisateur dans ce domaine.

Brevet Google

Selon les visuels relatifs à la demande de brevet déposée par Google auprès des autorités américaines compétentes, Google pourrait, s’il décide de faire usage du procédé, permettre au mobinaute d’ouvrir une application précise en faisant son schéma de déverrouillage. Au contraire d’un verrouillage non-sécurisé qui autorise, le plus souvent, l’ouverture directe d’applications choisies par l’utilisateur ou le constructeur, le schéma de déverrouillage renvoie invariablement vers la page d’accueil du smartphone.

La demande de brevet déposée par Google pourrait changer la donne. Pas tout de suite du moins, puisque l’on n’a rien vu de tel arriver dans Android 4.3, et qu’une éventuelle intégration nous reporte au minimum à Android Key Lime Pie, encore au stade du teasing. Si tant est évidemment que Google décide bel et bien de faire usage un jour de ce brevet. Sur le visuel qui l’accompagne, on observe donc que l’idée est de définir plusieurs schémas en fonction des actions que l’on souhaite déclencher – ici, ouvrir l’application photo ou les appels, même si une telle approche limitera le nombre de combinaisons possible, et devrait faciliter la tâche aux importuns forceurs de codes.

Dernière question en suspens : l’utilisateur pourra-t-il choisir les applications accessibles depuis le schéma, ou seront-elles imposées par Mountain View ? Beaucoup d’incertitudes entourent le brevet qui, encore au stade de concept puisqu’il n’a été publié qu’hier, devrait demander encore un peu de temps avant d’être accessible au grand public.