D’après le Wall Street Journal, Acer serait en passe de se concentrer sur le développement des Chromebook et des téléphones Android pour faire face au ralentissement de ses ventes en Europe en matière d’ordinateurs.  

Acer_logo

« Nous essayons actuellement de développer nos activités non-Windows aussi vite que possible ». Voilà les propos tenus par Jim Wong, le Président du groupe Acer, lors d’un entretien téléphonique avec des investisseurs. Selon le Wall Street Journal, le fabricant serait bien décidé à développer son offre de Chromebook ainsi que de smartphones et tablettes fonctionnant sous Android.

Ce revirement s’explique par le ralentissement que connaît la marque sur le marché des PC. Au second trimestre, les ventes de PC ont encore baissé et sur un an la chute atteint plus de 11 % selon l’IDC. Sur cette même période, l’Institut estime à plus de 30 % le recul des ventes de PC Acer. Étant donné ces difficultés, le groupe souhaite donc se concentrer sur ses activités les moins « risquées ».

Côté smartphones et tablettes, il s’agit de faire confiance au premier système d’exploitation Android qualifié par le PDG d’Acer de « très populaire dans les smartphones et dominant sur tablettes ». Acer vient d’ailleurs d’annoncer l’arrivée prochaine du Liquid Z3,un terminal d’entrée de gamme tournant sous Android 4.2 Jelly BeanSur le marché des PC, le constructeur veut parier sur les Chromebook, et notamment sur son netbook dont les ventes se maintiennent.

Windows Phone, un investissement trop risqué pour Acer

En ce qui concerne les PC, le PDG J.T Wang affirme que la firme du Redmond « doit faire quelque chose pour rétablir ou renforcer la confiance des utilisateurs ».

Quant au marché des smartphones, il y a quelques moisle groupe avait déjà fait part de ses réserves sur Windows Phone, qu’il considérait pourtant comme un « super OS » à l’époque de son Allegro. « Nous devons faire des choix, et actuellement nous savons ce qui fonctionne. Pour nous, faire le pari de Windows Phone 8 n’est pas une bonne décision cette année « , avait déclaré le vice-président smartphones pour l’Europe, dans un entretien donné à Pocket-Lint en juin dernier.