La période des fêtes et des cadeaux qui pleuvent de partout arrive à grands pas. Et vous savez pertinemment que vous ne serez pas uniquement destinataire de présents mais également émetteur de précieux paquets joliment emballés. Voilà pourquoi la rédaction de FrAndroid a décidé de vous concocter une série de guides d’achat, dont celui-ci vous donnera un panorama des principaux smartphones disponibles sur le marché, pour vous aider à faire votre choix du meilleur présent.

banniere_achat_noel

Vous retrouverez les trois gammes de smartphones classés par taille dans chacune des parties. Le choix de smartphones n’est certes pas exhaustif car nous nous sommes limités à quelques smartphones présentés cette année. N’hésitez pas à nous dire dans les commentaires quel serait, pour vous, le smartphone idéal à offrir aux membres de votre famille ou à vos amis, quel que soit le budget alloué à cette dépense.

Entrée de gamme

Acer Liquid Z3

DSC08253

Pour les personnes qui cherchent un smartphone d’entrée de gamme avec un bon rapport qualité/prix, le Acer Liquid Z3 est sans doute l’une des meilleures options qu’offre le marché actuellement. Le smartphone, qui tourne sous Android 4.2 Jelly Bean n’est pas une machine de guerre, certes mais il suffira à combler les besoins de mobinautes qui ne cherchent qu’à téléphoner, envoyer des SMS ou encore aller sur le web (modérément, cela s’entend).

N’espérez pas tomber sur un téléphone aux capacités hors normes. Il s’agit d’un appareil plutôt destiné aux séniors ou aux plus jeunes notamment pour sa fonctionnalité « mode rapide ». Si vous cherchez de la performance, il faudra malheureusement débourser un peu plus de 100 euros pour s’offrir le téléphone de vos rêves. Ce téléphone double-SIM fonctionne grâce à un processeur MediaTek MT6572 double-coeur cadencé à 1 GHz et épaulé par 512 Mo de RAM. Il dispose de 2,43 Go d’espace de stockage extensible via microSD (non incluse). Son écran LCD de 3,5 pouces affiche une définition de 320 x 480 et une résolution de 165 ppp. Le tout sous Android 4.2 Jelly Bean, carburant à une batterie de 1500 mAh. On peut trouver le smartphone chez les revendeurs en ligne à partir de 85 euros. Rappelons que Virgin Mobile vous offre, dans le cadre du forfait Telib, le Acer Liquid Z3 gratuitement et sans engagement. Il faudra toutefois s’acquitter mensuellement d’une facture de 19,99 euros pour un forfait tout-inclus, qui comprend :

  • 10 Go d’Internet en 3G+ en France
  • 1 Go d’Internet en Europe
  • Appels illimités en France et vers les fixes de 52 destinations
  • SMS et MMS illimités

 Points forts :

  • Prix et Android 4.2 Jelly Bean

Point faible :

  • Écran et performances faibles

Voir notre test du Acer Liquid Z3

Mobile Sosh ou Alcatel One Touch Idol Mini

android-alcatel-one-touch-mini-idol-prise-en-main-00

L’Alcatel One Touch Idol Mini est un bon petit téléphone qui vaut son prix. Ce smartphone est agréable à tenir, léger en main et bien fini. Ce téléphone jouit de bonnes performances logicielles et graphiques mais souffre de lacunes au niveau du capteur photo, ce qui est absolument normal pour un appareil positionné sur cette grille tarifaire. En termes de caractéristiques, l’Idol Mini embarque un écran IPS-LCD de 4,3 pouces en définition FWVGA (480 x 854 pixels) et une résolution de 240 ppp, suivi d’un processeur bi-cœur MediaTek MT6572 cadencé à 1,3 GHz, qui est accompagné par une puce graphique Mali-400 et 512 Mo de RAM. Un appareil photo de 5 mégapixels, 4 Go de mémoire interne (avec microSD) complètent le tout, ainsi qu’une batterie de 1700 mAh dans un mobile de 7,9 mm d’épaisseur pour 96 grammes, c’est dire à quel point le smartphone est léger. Il tourne sous Android 4.2 Jelly Bean et carbure à une batterie suffisante de 1700 mAh. Le smartphone est disponible chez les revendeurs pour un prix conseillé de 149 euros. Le smartphone est également disponible chez Sosh aux couleurs de l’opérateur en ligne pour 69 euros dans le cadre d’un abonnement avec engagement de deux mois (99 euros – 30 euros d’ODR, valable jusqu’au 20 novembre 2013). Une affaire sur laquelle il faudra se précipiter. Prendre un Mobile Sosh à 69 euros avec un abonnement de 5 euros par mois pendant deux mois, vous reviendra à 79 euros au lieu des 149 euros demandés par un revendeur lambda.

Points forts :

  • Bonne autonomie et expérience Android « pur »

Points faibles :

  • Résolution de l’écran et impression de fragilité

Voir notre test du Alcatel One Touch Idol Mini ou Mobile Sosh

Moto G de Motorola

moto-g-630x360

Officialisé il y a quelques jours par Motorola, ce smartphone porte l’ambition du fabricant américain de reconquérir les marchés internationaux et notamment celui du Vieux Continent. Petit frère du Moto X, exclusivement commercialisé sur le continent américain, le Moto G arrive en France le 19 novembre à partir de 169 euros. Autant dire qu’en termes de prix, il risque de faire mal à la concurrence. Le Moto G arrive avec des fonctionnalités intéressantes, rarement vues sur des smartphones d’entrée de gamme. Il dispose d’un écran de 4,5 pouces protégé en Gorilla Glass, et qui affiche une définition 720 (1280 x 720 pixels) pour une résolution de 329 pixels par pouce. Sous le capot, Motorola n’a évidemment pas opté pour la dernière génération de processeurs, mais pour un Qualcomm Snapdragon 400 quadricœur cadencé à 1,2 GHz et couplé à 1 Go de RAM. Google a opté pour une optimisation avancée du hardware, promettant une autonomie améliorée par rapport aux autres smartphones, et même des performances plus intéressantes. Le Moto G s’appuie sur une batterie de 2070 mAh, et indique une autonomie de 14h en appels 3G. Toutes ces fonctionnalités sont incluses dans un écrin de  129,9 x 65,9 x 11,6 mm pour 143 grammes. Le smartphone, qui devrait passer à Android 4.4 KitKat en janvier 2014, est disponible en deux versions. La première avec 8 Go de mémoire de stockage pour 169 euros et une seconde dotée de 16 Go de ROM pour 199 euros. Notez qu’en l’absence de port microSD, Google fournira 50 Go d’espace de stockage sur Google Drive pendant deux ans aux nouveaux propriétaires du téléphone.

Points forts :

  • Prix et Android 4.3 Jelly Bean

Points faibles :

  • Design

Acer Liquid E2

android-acer-liquid-e2-image-01-630x354

À l’époque où nous avions testé ce smartphone (en juin dernier), il s’agissait sans doute du meilleur compromis en termes de rapport qualité/prix. Le Acer Liquid E2 l’est probablement encore puisque son prix a baissé depuis. Il s’agit d’un appareil destiné aux personnes cherchant un smartphone performant à un prix attractif car le Liquid E2 peut être acquis à moins de 180 euros. Le terminal tourne grâce à un bon processeur quadricœur MediaTek cadencé à 1,2 GHz et d’un chipset graphique PowerVR SGX544. Il bénéficie également d’un appareil photo de 8 mégapixels, d’une caméra frontale de 2 mégapixels, d’une connectivité 3G+ jusqu’à 42 Mbit/s, d’une batterie plus conséquente et d’un DAS (débit d’absorption spécifique) divisé par deux, comparé au Liquid E1. Son écran de 4,5 pouces affiche une définition qHD de 540 x 960 pixels et une résolution de 245 ppp. Une mémoire de stockage de 4 Go est disponible sur le smartphone. Elle est toutefois extensible via microSD jusqu’à 32 Go. Le Liquid E2 intègre ses technologies dans une ossature de 131 x 68 x 9,9 mm et de 140 grammes. Initialement lancé à 200 euros, le smartphone peut être trouvé chez les revendeurs à 165 euros sur le net.

Points forts :

  • Prix et performances

Point faible :

  • Design

Retrouvez notre test du Acer Liquid E2

Archos 45 Titanium

archos_45titanium_Pers_hidef_1

Voici un smartphone qui répondra aux partisans du « made in France ». Le Archos 45 Titanium présenté récemment par Archos dans la nouvelle gamme Titanium, qui vient compléter la gamme Platinum. Là encore, on retrouve un smartphone de 4,5 pouces très raisonnable pour son prix : 129 euros ! À l’instar de quasiment tous les smartphones d’entrée de gamme (hormis le Acer Liquid Z3, qui, selon nous, est plutôt destiné au plus jeunes et aux séniors), cet appareil peut convenir à un usage basique, couplé à une offre low-cost à 2 euros (chez Free notamment). Il dispose d’un processeur MediaTek MT 6572 Dual-Core cadencé à 1.3 GHz et couplé à 512 Mo de RAM. Autant dire qu’il ne fera pas forcément tourner des logiciels très gourmands. Son écran de 4,5 pouces affiche une définition de 854 x 480 pixels (FWVGA) pour une résolution de  220 ppp. Il dispose de 4 Go de ROM, extensible via microSD. En somme, ce smartphone qui tourne sous Android 4.2 Jelly Bean, est idéal pour regarder des vidéos (mais pas trop), écouter de la musique et jouer à des petits jeux. Il disponible sur le site d’Archos au prix conseillé de 129,99 euros.

Point fort :

  • Dual-SIM

Point faible :

  • RAM faible

Sony Xperia M

DSC_0848-630x380

Le Sony Xperia M a un destin un peu particulier. Annoncé comme smartphone milieu de gamme lors de sa présentation, son prix ayant baissé depuis son lancement en août dernier, il se positionne actuellement en entrée de gamme. En effet, il dispose de caractéristiques intéressantes mais le hasard a fait qu’il est sorti un peu tard pour prétendre occuper une place sous le soleil au côté de ses concurrents. Son écran TFT de 4 pouces affiche une définition de 854 x 480 pixels pour une résolution de 245 ppp. Il fonctionne grâce à un processeur Snapdragon S4 Plus (MSM8227) double-coeur cadencé à 1 GHz, signé Qualcomm. Son Giga de RAM s’accompagne d’une puce graphique Adreno 305. La particularité de ce smartphone est la présence d’une puce NFC, rarement vue sur des smartphones d’entrée de gamme. Commercialisé au départ au prix de 299 euros, on le retrouve aujourd’hui à seulement 165 euros chez certains revendeurs du web.

Points forts :

  • NFC
  • Prix

Points faibles :

  • Écran de faible qualité et mémoire interne faible

Retrouvez notre test du Sony Xperia M

Samsung Galaxy Trend

samsung-galaxy-trend-blanc

Samsung, réputé ces derniers temps de fabriquer essentiellement des smartphones haut de gamme et hors de prix n’oublie pas pour autant les autres gammes du marché. C’est ainsi que Sammy, conscient de la présence de plusieurs acteurs sur ce segment du marché, a pour but également de s’imposer en sortant le Galaxy Trend, un petit smartphone d’entrée de gamme.  Son écran LCD de 4 pouces arbore une définition de 800 x 480 pixels. Le Trend est équipé d’un processeur monocœur cadencé à 1 GHz, pour 768 Mo de mémoire vive. Quant au capteur autofocus de 5 mégapixels, il se montre capable de filmer en 640 x 480 pixels. Côté connectivité, le Galaxy Trend ne fait pas non plus dans la démesure, se contentant du strict minimum avec la 3G+, le Bluetooth 3.0, le Wi-Fi  802.11b/g/n et le GPS. Il dispose en outre de 4 Go de mémoire interne, qu’il est possible d’élargir par le biais d’une carte mémoire microSD. Le tout, dans un format de 121,5 x 63,1 x 10,57 mm pour 118 g. Le smartphone peut être acquis pour 143 euros chez certains revendeurs sur le web.

Points forts :

  • Design correct et écran de bonne qualité

Points faibles :

  • Autonomie médiocre et capteur faible

 

Milieu de gamme

HTC One Mini

DSC07504

Comme son confrère Samsung, HTC s’est lancé dans le courant de l’été dans une déclinaison mini de son appareil phare, le One. Petit appareil de 4,3 pouces, il a l’avantage de présenter une définition HD sur un écran de 4,3 pouces, ce qui reste finalement assez rare. Le smartphone est équipé d’un processeur Qualcomm Snapdragon 400 à 1,4 GHz avec 1 Go de RAM, embarque un capteur photo UltraPixel (4 mégapixels), une batterie de 1800mAh et des haut-parleurs BoomSound. Coûtant un peu moins de 400 euros, le One mini s’adresse à ceux qui apprécient la finition HTC One en métal et la surcouche Sense, mais souhaitent conserver un format plus compact, avec une connectivité 4G à la clé. Un ensemble très homogène appréciable.

Points forts :

  • format compact avec design soigné
  • compatibilité 4G

Points faibles :

  • pas d’extension de mémoire possible (16 Go)

Retrouvez notre test du HTC One Mini

Samsung Galaxy S4 mini

android-galaxy-s4-mini-prise-en-main-1

Prenez un Galaxy S4, rétrécissez-le, collez-lui un « mini » à côté et vous n’aurez certainement pas le même smartphone présenté ici. En effet, le Galaxy S4 mini, hormis le design, est très différent du Galaxy S4. Normal, puisqu’il se positionne en milieu de gamme. Un joli cadeau toutefois à offrir et qui conviendrait parfaitement aux « adulescents ». Un design pas trop ostentatoire, des performances très correctes, pour un smartphone au prix plus ou moins accessible. Comme tout mini qui se respecte, le S4 mini arbore un écran de 4,3 pouces, moyen en définition certes puisqu’il n’affiche que de la qHD, à 540 x 960 pixels et une résolution de 256 ppp. Le smartphone est équipé d’un processeur double-cœur Snapdragon 400 (S400) monté à 1,7 GHz et soutenu par 1 Go de RAM, soit quasiment la même configuration qu’un Moto G. Le Samsung Galaxy S4 mini est disponible à 360 euros chez certains revendeurs, soit près de deux fois le prix d’un entrée de gamme de qualité.

Points forts :

  • Compatible 4G

Points faibles :

  • Prix élevé et design sans prise de risque

Retrouvez notre test d’un Samsung Galaxy S4 mini

Sony Xperia SP

DSC04819-630x353

Avec ce smartphone, Sony a voulu démontrer qu’il était présent sur le segment du milieu de gamme. Et le résultat est très satisfaisant puisque le Xperia SP est un appareil de très bonne facture. Il conviendrait à quasiment tous les usages, notamment grâce à ses caractéristiques avancées. Il s’agit d’un terminal au design avant-gardiste, doté d’une bonne autonomie et tourné vers la photo avec son bouton physique dédié et placé sur le côté droit de l’appareil, il dispose même d’une partie en verre située en dessous de la coque et affichant une lumière personnalisable en fonction des notifications que vous recevez. En termes de caractéristiques, le smartphone dispose d’un écran de 4,6 pouces affichant une définition HD, une résolution de 319 PPP et profitant du moteur Bravia Engine 2. Son processeur Qualcomm Snapdragon S4 Pro est cadencé à 1,7 GHz et soutenu par 1 Go de RAM. Il bénéficie également de 8 Go d’espace de stockage (5,8 Go en réalité) et un capteur dorsal de 8 mégapixels. Le tout dans un écrin de 130,6 x 67,1 x 10 mm et 155 grammes. Le smartphone est vendu avec Android 4.1 Jelly Bean mais Sony a prévu de le mettre à jour vers Android 4.4 KitKat. Un des points forts de ce smartphone reste tout de même sa compatibilité avec la 4G et le NFC. Vous pourrez trouver chez certains revendeurs à partir de 240 euros.

Points forts :

  • Compatibilité 4G et NFC

Points faibles :

  • Qualité de l’écran et poids

Retrouvez notre test du Sony Xperia SP

Wiko Darkfull

DSC_2305-630x420

Le Wiko Darkfull fait partie des tout derniers appareils de la marque sortis en France. D’un format de cinq pouces, il a l’avantage d’arborer un écran IPS d’une définition Full HD, une tendance à la montée en gamme que l’on retrouve chez la plupart des constructeurs positionnés en entrée de gamme. Côté caractéristiques, on retrouvera un processeur quadri-cœur Mediatek cadencé à 1,5 GHz et associé à 2 Go de RAM. Une belle montée  gamme chez cet appareil sous Android 4.2 dont l’appareil photo produit des résultats très convenables pour sa fourchette de prix, et dont on regrettera cependant la mémoire non-extensible de 16 Go, et bien sur l’absence de connectivité 4G. À qui doit-on réserver ce Wiko Darkfull ? Non pas forcément aux amateurs de puissance brute, mais plutôt à ceux qui cherchent un appareil offrant des fonctionnalités complètes mais sans grande prétention, et qui souhaitent bénéficier d’un grand écran confortable, soit le véritable atout de ce Darkfull. À l’achat, comptez 269 euros.

Point Fort :

  • Grand écran Full HD

Point faible :

  • Fiabilité dans le temps des produits Wiko, mémoire non-extensible

Huawei Ascend P2

DSC05006-630x353

Une des plus belles surprises du début de l’année en cours. Le Huawei Ascend P2 est un smartphone au design tranchant, imposant mais attachant. Si vous comptez l’offrir à quelqu’un de votre entourage qui ne connait pas forcément la marque Huawei, il finira tout de même rapidement par adopter le terminal, encore faut-il que cette personne ne soit pas très exigeante en matière de performances. Ce smartphone annoncé en février et commercialisé en avril dernier est doté d’un écran IPS LCD de 4,7 pouces d’une définition de 720p pour une résolution de 312 ppp. Il fonctionne grâce à un processeur maison Huawei K3V2 dont l’architecture n’a rien à envier aux concurrents de chez Qualcomm ou Nvidia. C’est un quad-core cadencé à 1,5 GHz et épaulé par 1 Go de RAM. Sa mémoire interne s’élève à 16 Go et permet de stocker les photos et vidéos du capteur dorsal de 13 mégapixels et de la webcam de 1,3 millions de pixels. Il s’agit là aussi d’un smartphone compatible avec la 4G de catégorie 4. Le Huawei Ascend P2 est l’un des rares smartphones dont le prix n’a pas vraiment été dévalué depuis son lancement. On le retrouve ainsi à partir de 329 euros.

Points forts :

  • Joli design et 4G

Points faibles :

  • Prix un peu élevé

Retrouvez notre test du Huawei Ascend P2

Oppo R819

r819

Fidèle à sa ligne de conduite, Oppo a présenté en août dernier un nouveau modèle au tarif très abordable, puisqu’à peine plus onéreux qu’un terminal d’entrée de gamme mais dont les caractéristiques le placent parmi les smartphones de la gamme intermédiaire. Baptisé R819, le nouvel opus du chinois n’est autre qu’un androphone fin et léger, avec une épaisseur de 7,3 mm pour un poids de 110 grammes. Ce poids plume embarque un écran IPS de 4,7 pouces de définition HD 720p, ce qui lui confère une bonne résolution de 312 ppp. A l’intérieur, il faudra compter sur un processeur Mediatek quadricoeur, soit un MT6589 cadencé à 1,2 GHz et couplé à 1 Go de RAM, le tout alimenté par une batterie de 2000 mAh. Côté photo, comptez sur un capteur Sony Exmor BSI de 8 mégapixels avec une ouverture à f/2.0, un mode HDR ou encore la détection des sourires. Oppo promet même un temps de capture à 0,6 seconde et un mode rafale autorisant l’enregistrement de 100 clichés en 5 secondes. En façade, le R819 embarque un capteur de 2 mégapixels. Le smartphone est disponible au prix non négociable de 269 euros sur le site Oppo Style (qui est un simple revendeur).

Points forts :

  • Choix entre Android Stock (4.2 Jelly Bean) ou Color ROM

Points faibles :

  • Processeur relativement faible
  • Pas de présence du constructeur en France

 Archos 53 Platinum

DSC062881-630x354

Voici un autre smartphone pour les supporters du « made in France ». Pour résumer ce que ce smartphone représente, on pourrait utiliser l’expression « Trait pour trait, rien ne jure », utilisée par l’humoriste Jérôme Commandeur dans l’un de ses spectacles. Cela signifie que chaque point pris individuellement semble très correct. Mais lorsque l’on mélange le tout, le résultat laisse un arrière-goût plutôt amer. Le téléphone bénéficie d’une bonne finition et d’un bon software. Archos aurait pu pourvoir son smartphone d’un processeur un peu plus puissant, et améliorer la définition de son écran. Voici donc pour les caractéristiques : l’Archos 53 Platinum arbore un écran TFT IPS de 5,3 pouces, ce qui fait de lui un « grand smartphone » plutôt qu’une phablette. La définition annoncée est de 540 x 960 pixels et la résolution de 208 ppp. Le smartphone est propulsé par un processeur Qualcomm MSM8225Q quadcore à 1,2 GHz et soutenu par 1 Go de RAM. Ce smartphone double SIM dispose de 4 Go de mémoire interne ainis que d’un capteur dorsal de 8 mégapixels et une webcam de 2 millions de points. Sa batterie de 2800 mAh est amovible et vient se loger dans un corps de 153,6 x 78 x 9,25 mm pour 190 grammes. On peut retrouver le smartphone sur certains site à 170 euros alors que le prix conseillé par le fabricant est de 249 euros.

Points forts :

  • Joli design et bonne autonomie

Points faibles :

  • Écran de mauvaise qualité et performances faibles

Retrouvez notre test du Archos 53 Platinum

Haut de gamme

Nexus 5

Googel-Nexus-5-LG-FrAndroid-DSC09435-1000x562

Voici sans doute la référence en la matière, du moins sur ce segment. Le Google Nexus 5 n’est, en vérité, pas un smartphone de milieu de gamme. Il bénéfice clairement des caractéristiques d’un appareil haut de gamme pour un prix de milieu de gamme. Fidèle successeur du Nexus 4, lui aussi produit en collaboration avec LG, le Nexus 5 séduit par son design sobre, ses caractéristiques alléchantes et le soutien de Google pour les mises à jour logicielles. Son écran de 4,95 pouces affiche une définition Full HD et une résolution de 445 ppp. Il est propulsé par un surpuissant processeur quadri-cœur Snapdragon 800 cadencé à 2,3 GHz et soutenu par 2 Go de RAM. Son capteur dorsal affiche 8 millions de pixels tandis que la webcam, elle, prend en charge 1,3 mégapixel. Le smartphone est compatible 4G/LTE de catégorie 3 (jusqu’à 100Mbit/s). Le tout dans un corps de 137,9 x 69,2 x 8,6 mm et 130 grammes. Le Nexus 5 tourne évidemment sous Android 4.4 KitKat et profite de l’expérience Nexus avec mises à jour sans délai, contrairement aux autres smartphones du marché. Disponible en deux versions : 16 et 32 Go, il est commercialisé à partir de 349 euros sur le Play Store de Google.

Points forts :

  • Snapdragon 800 et Android 4.4 KitKat

Points faibles :

  • Appareil photo décevant

Retrouvez notre test du Nexus 5 

Samsung Galaxy Note 3

sam8801

Dans la catégorie phablette, on demande nécessairement le Galaxy Note de l’année en cours, et c’est d’autant plus judicieux cette année. Les irréductibles allergiques au style Samsung n’apprécieront pas l’engin, mais il faut avouer, pour les autres, que le Coréen a frappé fort : encombrement réduit au minimum, écran Full HD de 5,7 pouces convaincant, stylet aux fonctionnalités multiples et processeur Snapdragon 800, le tout avec un design amélioré en comparaison du plastique brillant que l’on connaissait. De fait, cette année, Samsung a privilégié un dos imitation cuir améliorant à la fois l’aspect et la prise en main de son appareil. Cette phablette par excellence, très complète, a toutefois un prix : 700 euros en version 16 Go à son lancement, toutefois pondéré par des promotions à dénicher un peu partout en ligne. Notez que la Galaxy Gear, montre connectée fonctionnant initialement avec le Note 3 uniquement, est désormais ouverte à d’autres appareils de Samsung, dont le Galaxy S4 mis à jour vers Android 4.3.

Points forts :

  • design compact avec stylet inclus et puissance

Points faibles :

  • interface Samsung très (trop ?) complète

Retrouvez notre test du Samsung Galaxy Note 3

Sony Xperia Z1

Sony-Xperia-FrAndroid_2289-1000x666

Le deuxième flagship de Sony pour l’année 2013 ! Sur le papier, ce smartphone est très prometteur mais une fois que l’on a eu la chance de l’utiliser, il pourrait en décevoir quelques uns. Avec une forme plate et large et des arêtes vives, c’est sans le moindre doute un smartphone élégant. Nous avons constaté que cette conception n’est pas idéale dans une utilisation quotidienne, mais heureusement les coins sont légèrement plus arrondis et les arêtes sont désormais biseautés, ce qui le rend plus agréable en main. La grande différence avec le Xperia Z, c’est cette bordure gris métal, une caractéristique qui donne au Xperia Z1 une sensation plus robuste que celle observée sur son prédécesseur. Globalement, Sony semble avoir fait évoluer intelligemment le Xperia Z, en écoutant scrupuleusement ses utilisateurs. Mais… le Xperia Z1 aurait pu être une « simple mise à jour » du Xperia Z et s’arrêter là. Sony a voulu aller plus loin en introduisant un nouveau capteur de 20 mégapixels. Mais sur le modèle que nous avions testé, les performances de ce capteur n’étaient pas au rendez-vous, mais une mise à jour est venu améliorer les performances de l’appareil. Le Sony Xperia Z1 dispose d’un écran de 5 pouces Full HD et dont la résolution affiche 441 ppp. Il est propulsé par un processeur Qualcomm Snapdragon 800 cadencé à 2,2 GHz et soutenu par 2 Go de RAM. Son capteur dorsal, principal argument de vente du smartphone, atteint les 20,7 mégapixels. Le Xperia Z1 est évidemment compatible 4G et dispose d’une batterie de 3000 mAh. Le tout sous Android 4.2 Jelly Bean (le passage à 4.4 KitKat est prévu) et dans un écrin de 144 x 74 x 8.5 mm pour 170 grammes. Le Xperia Z1 est disponible sur certains sites à partir de 477,99  euros, alors que le prix initial conseillé par Sony était de 750 euros.

Points forts :

  • Très bonnes performances et résistance à l’eau et poussière

Points faibles :

  • Capteur photo décevant

Retrouvez notre test du Sony Xperia Z1

HTC One Max

dsc09332

La première phablette de HTC ne séduira pas les mêmes utilisateurs qu’un Galaxy Note 3 chez Samsung. De fait, son encombrement rend le One Max moins “transportable” que sa concurrente, mais son design séduira les adeptes d’un certain goût pour la finition. Coque en aluminium, bonne optimisation logicielle et intégration d’un lecteur d’empreintes digitales font partie des caractéristiques de cette phablette XL. De fait, le One Max arbore un écran de 5,9 pouces Full HD en Super LCD 3, des haut-parleurs BoomSound, un processeur Snapdragon 600 à 1,7 GHz, 2 Go de RAM et, contrairement aux autres One, peut être équipé d’une carte microSD. Là aussi, il faudra ouvrir grand son porte-monnaie : le HTC One Max vaut près de 700 euros en version 16 Go.

Points forts :

  • Élégance et lecteur d’empreintes

Points faibles :

  • Pas de stabilisateur optique sur son capteur photo UltraPixel

Retrouvez notre test du HTC One Max

Samsung Galaxy S4

Samsung-Galaxy-S4-GT-i9505

Lorsqu’il est sorti en avril dernier, le Samsung Galaxy S4 était la référence Android du moment. Ce best-seller de Samsung a su séduire des dizaines de millions de personnes à travers le monde. Et lorsque l’on voit les caractéristiques proposées par l’appareil, on comprend rapidement pourquoi le smartphone a connu succès aussi retentissant. Loin d’être le meilleur smartphone haut de gamme à l’heure actuelle, il n’en reste pas moins intéressant et mérite d’être affiché dans ce guide d’achat. Alors que le design du produit a très peu évolué par rapport à son prédécesseur, Samsung a préféré faire le pari de nouveautés logicielles/matérielles. Il y a AirView qui permet d’utiliser l’écran avec son doigt à distance (innovant, mais encore trop peu précis), Air Gesture qui détecte vos mouvements et les fonctions Smart qui analysent votre visage. Les capteurs de température et d’humidité sont une vraie plus value dans la partie Santé. Le Galaxy S4 dispose d’un écran Super AMOLED de 5 pouces affichant une définition Full HD et une résolution de 441 ppp. Il tourne sous le processeur Qualcomm Snapdragon 600 – (quadruple-cœur) cadencé à 1,9 GHz. Profitant de 2 Go de RAM, il est disponible en deux versions : 16 et 32 Go de mémoire interne. Il arbore un capteur 13 mégapixels avec autofocus et flash (LED). L’appareil est vendu sous Android 4.2 Jelly Bean avec une interface TouchWiz très fournie mais bénéficie actuellement de la mise à jour vers Android 4.3 Jelly Bean. Le smartphone est actuellement en vente chez certains revendeur à partir de 399 euros.

Points forts :

  • Bonnes performances et bel écran

Points faibles :

  • Design rébarbatif et matériau en plastique

Retrouvez notre test du Samsung Galaxy S4

Sony Xperia Z Ultra

Sony-Xperia-Z-Ultra-Humanoid

Il s’agit de la première phablette de Sony et du premier smartphone du marché à intégrer le Snapdragon 800 de Qualcomm. Cette grande phablette de 6,44 pouces est sortie avant le Xperia Z1 est reprend un peu les grandes lignes du Xperia Z en termes de design mais ouvre le chemin au Z1 au niveau de la résistance à l’eau et à la poussière notamment au niveau du port Jack, à l’air libre sur les deux smartphones. Sachez que cette phablette, de par sa taille, ne s’adresse pas forcément à tout le monde. À notre humble avis, il dépasse même le standard des phablettes et s’approche plus de la taille du tablette qu’à celle d’un smartphone. Les petites poches auront donc du mal à loger la bête. L’écran affiche une définition de 1920 x 1080 pixels (FullHD) et une résolution de 344 ppp. Le processeur Qualcomm Snapdragon 800 (quadruple-coeur) MSM 8974 cadencé à 2,15 GHz est soutenu par 2 Go de RAM. 16 Go de mémoire interne avec un capteur de 8 mégapixels qui ne dispose pas de flash. Le tout dans un corps de 179.4 x 92.2 x 6.5 mm pour 212 grammes et une batterie de 3050 mAh. Le Xperia Z Ultra était annoncé à sa sortie à 719 euros mais on le trouve aujourd’hui chez certains revendeurs à partir de 400 euros.

Points forts :

  • Ecran utilisable avec un stylo/crayon

Points faibles :

  • Pas de flash et qualité médiocre de l’APN

Retrouvez notre test du Sony Xperia Z Ultra

LG G2

DSC_1411-1000x666

Serait-ce le meilleur smartphone haut de gamme du moment ? LG cherchait à attirer le public avec des caractéristiques alléchantes (un peu comme Samsung et Apple) et le pari est visiblement réussi. Il s’agit d’un smartphone doté d’un très bel écran quasi borderless. Toutes les caractéristiques haut de gamme actuelles sont en rendez-vous et donnent au smartphone la place qu’il mérite sur le marché. En somme, nous avons été séduits par cet appareil dont voici les principales caractéristiques. L’écran de 5,2 pouces est évidemment un Full HD avec une résolution de 424 ppp. Le fameux processeur Qualcomm Snapdragon 800 est présent et cadencé à 2,26 GHz et soutenu par 2 Go de RAM. L’appareil est disponible en deux versions : 16 et 32 Go de mémoire interne. Le smartphone qui vient de sortir il y a quelques semaines, est disponible chez certains revendeurs à partir de 498 euros.

Points forts :

  • Écran Full HD et Snapdragon 800

Points faibles :

  • Interface cartoonesque et fouillis

Retrouvez notre test du LG G2

HTC One

HTC-One-Smartphone-630x331

Comme le Samsung Galaxy S4, le HTC One était une vraie référence à sa sortie. Sur la partie matérielle, HTC a sorti le grand jeu avec un châssis en aluminium, un écran de 4,7 pouces FullHD, un processeur Qualcomm S600, un capteur Ultrapixel et des haut-parleurs BoomSound. Du côté logiciel, il devient de plus en plus difficile de reconnaître Android, tant la marque s’est appropriée les codes du système. Il y a BlinkFeed sur le bureau, HTC Zoe pour la partie photo et bien d’autres surprises. En somme, un très bon smartphone qui ne risque pas d’être obsolète directement la sortie de son successeur l’année prochaine. Il est disponible chez certains revendeurs à partir de 498 euros.

Points forts :

  • Aluminium et bonne finition

Points faibles :

  • Aucun !

Retrouvez notre test du HTC One