Le dernier-né de Geeksphone est enfin officiel. La marque, spécialisée dans les terminaux sous Firefox OS, nous avait promis une véritable révolution, dès le mois de novembre 2013. Celle-ci est désormais officielle, et permet à un smartphone de choisir soit Android, soit Firefox OS : le Geeksphone Revolution.

Geeksphone Revolution

Firefox OS, ce système d’exploitation basé sur les standards du web, est encore récent, et mis à part l’Espagne et quelques marchés d’Amérique du Sud, il n’est pas encore aisé de se procurer ces smartphones généralement peu onéreux. Parmi les marques les plus investies dans ce secteur, on retrouve l’Espagnol Geeksphone, connu pour ses Peak+ et Keon, tous deux dotés de l’OS de Mozilla. Il sera bientôt rejoint par le Revolution, teasé dès la fin de l’année 2013, et qui aura la particularité de tourner sous Firefox OS et Android. Examinons la bête.

Geeksphone n’amorce pas une révolution vers le haut de gamme, qu’on se le dise. Si elle n’a encore annoncé aucun prix officiel, la marque a tout de même laissé entendre que son terminal se situerait autour des 200 euros, un prix attractif pour qui souhaite goûter à l’expérience Firefox sur mobile, tout en conservant un filet de sécurité… baptisé Android.

Android ou Firefox, il faut choisir

De fait, le Revolution bootera d’office sur Android, dans une mouture qui n’a pas été précisée (probablement Jelly Bean en version 4.1 ou 4.2, à préciser par la suite), et pourra passer facilement vers le Boot2Gecko de Mozilla, B2G pour les intimes. L’appareil, s’il est parti pour adopter un prix d’entrée de gamme, offre des caractéristiques très correctes, avec notamment un processeur Intel Atom 12560 à 1,6 GHz, et un écran IPS de 4,7 pouces ne dépassant malheureusement pas les 540 x 960 pixels. On y trouve en outre 1 Go de RAM, un espace de stockage de 4 Go extensible grâce à une carte microSD, mais aussi un appareil photo de 8 mégapixels avec un flash LED ainsi qu’une caméra frontale de 2 millions de points. Le tout, ne dépassant pas la 3G, est animé par une batterie de 2000 mAh.

Revolution

Le Geeksphone Revolution ne s’appuie pas tout à fait sur un système dual-boot. En réalité, il tourne initialement sous Android, mais permet à qui le souhaite d’installer Boot2Gecko, puis d’obtenir les mises à jour qui s’y rapportent en OTA. Comprenez qu’il ne s’agit pas de changer d’OS en cours d’utilisation, mais plutôt de choisir son système d’exploitation et de s’y tenir. Il sera toujours possible de basculer de l’un à l’autre en cas de regret, mais cela devrait fonctionner comme une réinstallation, et donc faire perdre, si aucune sauvegarde extérieure n’a été réalisée, les données de l’utilisateur enregistrées dans le téléphone.