Les fonctionnalités « Nearby » – comprenez « à proximité » – se multipliaient comme des petits pains ? À l’heure où les services proposant confidentialité et chiffrement se multiplient dans le monde du mobile, Google semble sur le point de marcher dans les traces de Facebook. Un service baptisé « Google Nearby » serait dans les cartons de Mountain View. Kézako ?

Google Nearby

Le lot de nouveautés qui nous attend à la prochaine Google I/O sera peut-être un peu plus étoffé que prévu. Tandis que l’on attend la présentation des premières montres sous Android Wear, une probable Nexus 8 ou encore la toute prochaine mouture d’Android, Google pourrait profiter de sa grand messe annuelle pour présenter une fonctionnalité baptisée Nearby. Un relent de Latitude au programme, mais en un peu plus fourni.

Si vous avez vu passer récemment Nearby Friends, la nouvelle option de Facebook, pour l’instant réservée à l’Amérique du Nord, mais qui ne manquera pas de se déployer dans l’univers francophone, vous êtes dans le mille. Dans la famille Zuckerberg, il s’agit d’indiquer au mobinaute les amis qui se situent à proximité pour mieux favoriser les rencontres dans le réel… et donc de collecter des données liées à la localisation de l’individu. Ciblage publicitaire, on te voit venir de loin ! Reste que Google, challengé par le réseau social, semble parti pour se (re)lancer dans la partie. Selon les informations issues des sources d’Android Police, qui semble particulièrement sûr de son fait, captures d’écran à l’appui, un Google Nearby serait actuellement en développement à Mountain View.

Google, mon beau Google, dis-moi qui est à proximité…

Comme chez Facebook, l’objectif de Google Nearby serait de permettre au mobinaute de savoir qui, parmi ses amis, se trouve à proximité. Une bien belle option vous permettant d’organiser des sorties improvisées, certes, mais surtout intégrée aux Google Play Services. Des applications pourraient donc utiliser les informations ainsi récoltées pour… on vous laisse deviner quelles joyeuses possibilités de personnalisation. On peut penser, comme Android Police, à des rappels définis « au moment où vous vous trouverez avec telle personne », mais aussi à un ciblage publicitaire imparable basé sur la géolocalisation des individus. Entre pubs, simplification du quotidien (pourquoi pas de l’activation de certaines fonctions quand vous rentrez chez vous) et interactions entre les mobinautes – après tout, cela peut également servir à vous laisser vous connecter automatiquement au hotspot WiFi de contacts dès qu’ils sont à proximité, par exemple – c’est tout un monde de joyeux partage qui s’ouvrirait aux utilisateurs de terminaux Android.

Un rayon de lumière au travers des nuages toutefois, Nearby paraissant plus que probable à l’aube de la Google I/O : il devrait être possible de choisir de n’être pas vu par d’autres appareils à proximité, mais aussi de choisir par qui être vu. Et selon les screenshots publiés par Android Police, il devrait être possible de ne tout simplement pas activer Nearby, la fonction se trouvant dans les options de Localisation, elles-mêmes situées dans les paramètres du téléphone. On y apprend d’ailleurs que divers outils seront utilisés pour mieux localiser l’utilisateur, à savoir le WiFi, le Bluetooth et même le micro. Voilà en tout cas de quoi justifier les récentes emplettes de Google, qui s’est offert il y a peu  SlickLogin, un service d’authentification par reconnaissance sonore, ainsi que Bump, à l’automne 2013, pour le transfert de données sans fil.