La toute prochaine version d’Android ne porte pas de numéro précis, mais on en connaît d’ores et déjà la plupart des attributs. Et pour cause : Android L sera disponible sous forme de preview auprès des développeurs dès demain, à télécharger sur le site developer.android. De quoi se faire une idée de ce à quoi ressemblera la prochaine version d’Android.

 Android L

Lollipop, ce n’est pas exactement pour aujourd’hui, pas plusqu’Android 4.5 ou 5.0. Google s’est « contenté », et l’euphémisme est injuste, de faire la démonstration d’Android L, disponible en preview auprès des développeurs dès demain. On l’attendait comme prochaine version d’Android, et c’est le cas, même si Google se réserve son officialisation complète pour une date ultérieure. Mais il est bien présenté comme la « plus grande sortie dans l’histoire d’Android« . Tout un programme.

Cap sur le Material Design

La caractéristiques principale d’Android L, c’est le design qui le porte. La version de l’OS sera en effet portée par le Material Design qui succèdera à Holo, lui-même caractérisé par un style flat, par des couleurs interchangeables et omniprésentes, et par une navigation plus intuitive. On a ainsi pu voir l’app Appels dans laquelle le bouton de navigation se déplaçait en fonction des mouvements de l’utilisateur, afin de ne pas entraver sa vision des éléments importants. On remarque également l’apparition d’effets dynamiques lorsque l’on clique sur certaines touches, et la réfection des trois touches de contrôle Retour (un triangle), Home (un cercle) et Multitâche (un carré).

Android L

Du nouveau concerne également le multitâche, avec notamment l’utilisation d’onglets rappelant les cartes de Google Now. Bonne nouvelle aussi du côté de la navigation entre les différentes fonctionnalités du smartphone et de la tablette : un clic dans un lien Chrome pourra renvoyer directement à une application, laquelle, en cas de login, pourra aller piocher dans les données Google+ de l’utilisateur. Beaucoup de simplification en vue, et des API fournies aux développeurs dans la foulée.

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

Un déverrouillage connecté à Android Wear

C’est également du côté du déverrouillage et de l’interopérabilité des appareils qu’Android L met l’accent. De fait, Google a fait la démonstration d’un déverrouillage intelligent mettant en jeu une montre sous Android Wear : l’utilisateur voit son smartphone se déverrouiller automatiquement lorsqu’il saisit son smartphone. Mais s’il enlève sa montre, l’appareil le détecte : il aboutit sur le lockscreen habituel, et devra entrer un schéma de déverrouillage ou encore un code à quatre chiffres. L’heure est ici à la simplification et à la sécurisation de l’authentification.

Android L

Des notifications plus intuitives

Google a également montré de nouvelles notifications plus poussées, mais aussi plus intuitives. Commençons par les head-up notifications, que l’on connaît déjà par le biais de Hover (dans certaines ROM) ou par le biais d’interfaces constructeurs, notamment chez LG. Il s’agit de pop-up s’ouvrant au-dessus des applications déjà ouvertes, sur fond blanc et en haut de l’écran. L’utilisateur pourra donc passer par ces notifications pour répondre à un SMS, par exemple. Notez également qu’un nouveau clavier est à prévoir.

Notifications

Dans la barre de notifications, des améliorations seront également au programme. Toujours un fond blanc pour les notifications, mais aussi la possibilité de les étendre pour plus de détails, d’un swipe vers le bas, ou encore de les supprimer d’un swipe sur le côté. Et pour ouvrir l’application correspondante, il faudra passer par un double-tap sur la notification.

Toujours plus de performances

Comme toujours, une nouvelle version d’Android est synonyme de meilleures performances. A commencer par l’utilisation d’ART en lieu et place de Dalvik, dont Google indique qu’elle permet de réaliser des économies substantielles d’énergie. Un programme baptisé Android Volta a d’ailleurs été mis en place pour surveiller les usages, et pour mieux réagir face aux soucis qui se posent aux utilisateurs. Un outil de type économiseur de batterie, à utiliser en automatique ou en manuel, sera lui aussi intégré à Android L.

Battery Saver

L’autonomie n’est pas seule en ligne de mire. Google a également fait le point sur les performances brutes, indiquant au passage la compatibilité avec ARM et x86. Le 64-bits sera également au programme, pour de meilleures performances, de même qu’un Android Extension Pack tourné vers l’amélioration des performances graphiques. Google, comme Nvidia dans ses conférences, s’est d’ailleurs fendu de très belles démonstrations de jeux sur écrans géants depuis des appareils sous Android L.