Visa Europe France et Worldline viennent d’annoncer un partenariat pour déployer en 2015 des solutions de paiement sans fil NFC compatibles avec les terminaux Android. Un concurrent à l’Apple Pay fraichement disponible aux Etats-Unis.

Manu Fernandez AP SIPA

En France, la solution de paiement mobile sans contact devrait être d’abord disponible sous Android, grillant la politesse à Apple. En effet, si Apple Pay est disponible aux États-Unis depuis quelques semaines, il faudra attendre encore de longs mois pour voir débarquer la solution de paiement mobile réservée aux iPhone et iPad dans l’hexagone. Au contraire, Visa Europe France et Worldline vont mettre en place à partir de mars 2015 le paiement mobile sans contact sous Android par l’intermédiaire du NFC. Les terminaux compatibles existent déjà chez les commerçants (350 000 sur un million) et il ne manque plus que l’application dédiée.

Cette application utilisera le protocole HCE (Host-based Card Emulation) qui permet d’émuler une carte à puce avec n’importe quel terminal sous Android KitKat équipé d’une puce NFC. Le fonctionnement sera très simple : il suffira d’approcher son smartphone du terminal de paiement pour régler la facture. Le code personnel de l’utilisateur sera uniquement demandé pour les paiements de plus de 20 euros. Il faudra alors davantage sécuriser son téléphone (code de déverrouillage notamment) pour prévenir les éventuels vols ou attendre l’arrivée du support des capteurs d’empreintes digitales dans l’application.

Les données bancaires relatives à la carte ne seront pas stockées sur le téléphone, mais dans un cloud sécurisé. Lorsque le téléphone sera connecté à Internet, il recevra un nombre limité de tokens (jetons) qui lui permettront de réaliser un nombre limité de paiements, même en l’absence de connexion Internet active lors de l’opération bancaire. Une fois la validité des jetons expirée, il faudra se reconnecter à Internet pour en récupérer d’autres. Pour rassurer le consommateur, les deux organismes précisent que les informations sur le comportement d’achat (historique des achats, montants des dépenses, géolocalisation dans le magasin, etc.) ne seront pas transmises aux commerçants.

Une première phase de test avec 4 banques (dont le nom n’a pas été cité) interviendra en mars 2015 avant une généralisation qui pourrait intervenir à l’automne de la même année. Apple, et son service Apple Pay, a donc encore quelques mois pour faire son arrivée en France et éviter de trop se faire distancer par les initiatives locales. Ces nouvelles technologies de paiement mobile sans contact devraient être plus sécurisées que celle intégrée directement sur les cartes bancaires. En effet, les premières cartes équipées en NFC avaient été victime d’une grave faille de sécurité.

Crédit photo : Manu Fernandez, AP, SIPA