Après l’Inde, la Malaisie, le Sri Lanka ou encore le Népal, Google s’apprête à commercialiser ses smartphones sous label Android One aux Philippines. Comme d’habitude, il s’agit de smartphones d’entrée de gamme installés d’office sous la dernière version de Lollipop.

Android One

Google, en partenariat avec deux constructeurs philippins, s’apprête à lancer deux smartphones aux Philippines. Il s’agit du MyPhone Uno et du Cherry One. Le second téléphone a d’ailleurs été pris en main par un journaliste local. La fiche technique du téléphone n’est pas surprenante et correspond à ce que l’on a déjà vu sous le programme Android One en Inde. Le Cherry One est donc un smartphone de 4,5 pouces avec un écran FWVGA (854 × 480), dispose d’un processeur signé MediaTek cadencé à 1,3 GHz (le MT6582), de 1 Go de RAM, de 8 Go d’espace de stockage et d’une batterie de 1780 mAh. C’est un smartphone dual-SIM, qui ne capte que la 3G. Quant aux appareils photo, on trouve un capteur de 5 MP au dos de l’appareil contre 2 MP sur la façade. Les deux appareils ont toutefois une particularité notable : ils sont installés d’office sous Android 5.1, la dernière version en date de Lollipop qui n’est encore arrivée sur aucun smartphone en occident. Un smartphone relativement honnête, donc qui est d’ores et déjà vendu sur le territoire philippin moins de 5000 pesos philippins, soit environ 99,50 euros.

cherry mobile one

Le Cherry One.

Les Philippines sont le sixième pays à bénéficier du programme Android One après l’Inde, le Bangladesh, le Népal, le Sri Lanka et l’Indonésie. Ce programme consiste, rappelons-le, à démocratiser l’achat de smartphones dans les pays en voie de développement. Il est supervisé directement par Google, qui passe des partenariats avec des constructeurs locaux afin de commercialiser des smartphones suivant un cahier des charges minimum très précis. Outre l’obligation d’être vendus moins de 100 euros, ces téléphones sont obligatoirement installés sous une version d’Android Stock dont les mises à jour sont gérées par Google. Lancé à la fin de l’année dernière, il faudra encore attendre quelques mois pour connaître la popularité (ou non) de ce programme ambitieux.

Plus sur le même sujet : Android One est désormais une réalité : le présent et...