Une semaine riche en actualité s’achève, qui a vu arriver une foule de nouveaux produits mais aussi quelques rebondissements plus ou moins inattendus dans des affaires aussi diverses que l’arrivée d’un premier smartphone Alcatel One Touch sous Cyanogen OS ou l’affaire Uber en France.

 

L'Alcatel One Touch Hero 2+ ne verra jamais le jour

Le Alcatel One Touch Hero 2+

Le Alcatel One Touch Hero 2+

C’était la bonne nouvelle du dernier Mobile World Congress : Alcatel One Touch allait, comme OnePlus ou Micromax, lancer un smartphone sous CyanogenOS qu’il serait, a contrario de ses concurrents, facile de se procurer. Mais trois mois plus tard, le couperet tombe : le Hero 2+, déclinaison Cyanogen du Hero 2, ne verra jamais le jour. La marque invoque des problèmes de mise à jour de l’appareil – il est doté d’une puce MediaTek dont les drivers pourraient poser problème – et compense la mauvaise nouvelle comme elle le peut. Alcatel One Touch annonce donc travailler sur un deuxième téléphone sous Cyanogen qui, on l’espère cette fois, trouvera un jour sa place sur les étals des revendeurs. On ne doute pas toutefois que Cyanogen Inc, dont la politique volontariste se traduit par ses partenariats avec des constructeurs et par le développement de ses propres applications (tel son navigateur Gello) devrait se concrétiser rapidement.

 

Google Photo raciste ?

Google Photos

La nouvelle application de Mountain View, Google Photos, permet d’effectuer des recherches dans les albums de l’utilisateur par de simples mots-clés. On se doutait qu’il y aurait des ratés, et le dernier est du plus mauvais effet. Un mobinaute afro-américains ont eu la mauvaise surprise de constater que le mot-clé « gorillas » (gorilles) renvoyait à des clichés de sa compagne et lui-même. Le machine learning à la sauce Google montre ici ses faiblesses, analysant à maintes reprises différents éléments des photographies afin d’en isoler les points communs, mais aussi en apprenant des photographies qu’il a pu visionner. Google Photos a-t-il vu plus d’individus à la peau blanche, ce qui confère une plus grande aptitude à les reconnaître ? Difficile d’y voir plus qu’un problème d’algorithme et, probablement, de mixité.

 

Uber et la justice, ça continue

Uber Paris

L’affaire ubuesque opposant les taxis et l’Américain Uber a pris un nouveau tournant cette semaine, suite à l’arrestation de deux dirigeants de la firme spécialisée dans le VTC. Le directeur général d’Uber France et celui d’Uber Europe ont ainsi été placés en garde à vue en début de semaine, et seront jugés en correctionnelle le 30 septembre prochain pour pratiques commerciales trompeuses et organisation illégale d’un système de mise en relation de clients avec des personnes qui se livrent au transport routier de personnes à titre onéreux, entre autres. Vendredi dernier, retournement de situation, Uber a annoncé la suspension de son service uberPop, au moins jusqu’en septembre prochain. Une histoire qui devrait donc aisément nous tenir en haleine jusqu’à la rentrée.

 

Meizu et Honor dégainent leur fer de lance

honor-7

Ce 30 juin était la journée des conférences en Chine. Honor a démarré les hostilités avec un smartphone ressemblant à s’y méprendre au Huawei Ascend Mate 7, avec une coque en métal et un capteur d’empreintes digitales situé au dos. Il est équipé d’un SoC Kirin 935 situé sous un écran Full HD de 5,2 pouces : sur le papier, une combinaison intéressante que l’on a de fortes chances de retrouver en Europe d’ici la fin de l’année.

Chez le Meizu MX5, le métal est là aussi à l’honneur, dans un smartphone un peu plus grand, avec son écran de 5,5 pouces là aussi Full HD. Cette fois, c’est une puce MediaTek qui anime la bête, combinée à 3 Go de RAM et à un capteur d’empreintes digitales situé sur le bouton home du téléphone. Il est pour l’heure annoncé en Chine, mais devrait être importé en France quelques mois plus tard.

 

On en sait plus sur le OnePlus 2

OnePlus 2

On savait déjà que le OnePlus 2 serait annoncé le 28 juillet prochain, qu’il embarquerait un Snapdragon 810 et un USB type-C, et voici désormais que l’appareil se précise. C’est aujourd’hui confirmé, il sera doté d’un lecteur d’empreintes digitales que la firme chinoise promet meilleur que le TouchID d’Apple, et de premières photos se sont fait la belle en début de semaine, dévoilant ce qui pourrait être son design. On peut donc s’attendre à un contour en métal et à la possibilité d’acheter un OnePlus 2 au dos en bois, vraisemblablement inamovible. Il semblerait que l’appareil soit en outre décliné en plusieurs versions, entre 3 et 4 Go de RAM, et avec 32 ou 64 Go de mémoire interne, et qu’il embarque un double capteur photo.

 

Le jeu de la semaine : Pokemon Shuffle

pokemon shuffle

De notre côté, nous n’avons pas été subjugués par ce titre qui, pourtant, semble plébiscité de nombre de mobinautes. Et il faut lui concéder qu’il a de quoi : ce Pokemon Shuffle est le premier jeu mobile de la célèbre licence. Il s’inscrit dans un style match-3 parmi les plus addictifs, et se présente comme une déclinaison du titre que l’on trouve déjà sur la console Nintendo 3DS, où il est disponible depuis le début de l’année. Attention toutefois, il s’agira d’un free-to-play et dans ce domaine, le pire est à craindre.