Près d’un an après avoir lancé Android One en Asie, Google se décide enfin à l’étendre à l’Afrique. Le premier pays concerné est le Nigéria où sera commercialisé un smartphone de marque Infinix vendu moins de 80 euros.

android one infinix hot 2

Le Nigéria ne sera d’ailleurs que le premier d’une longue liste de pays africains à disposer d’Android One. Le billet de blog publié par Google annonce qu’il sera suivi d’ici quelques semaines par le Ghana, la Côte d’Ivoire, le Kenya, l’Égypte et le Maroc. L’Infinix HOT 2, le premier smartphone Android One d’Afrique, sera en effet commercialisé sur ces territoires dans les prochaines semaines.

Le HOT 2 est un smartphone d’entrée de gamme double SIM relativement classique pour un téléphone Android One. Il embarquera un processeur à quatre cœurs (mais de fréquence et de référence inconnue) de MediaTek, de 1 Go de RAM (2 Go sur la version dorée), de 16 Go de mémoire interne, un écran de 5 pouces HD et une batterie de 2 200 mAh. Il disposera également d’un appareil photo dorsal de 8 MP et d’un capteur frontal de 2 MP. Comme tous les téléphones Android One, il sera installé sous la dernière version de Lollipop, Android 5.1.1 et sera mis à jour vers Android 6.0 Marshmallow. Il sera vendu 17 500 nairas au Nigéria, soit environ 79,63 euros.

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

 

YouTube offline sera également disponible

L’introduction de smartphone Android à bas coût en Afrique va également s’accompagner du lancement d’applications moins consommatrices de données. Google va donc intégrer une fonctionnalité hors connexion à l’application YouTube. « Cette fonctionnalité permettra de stocker des vidéos et de les regarder lorsque le débit de la connexion Internet est faible ou inexistant. Là où cette fonctionnalité sera disponible, il suffira de configurer la vidéo pour un visionnage hors connexion en appuyant sur l’icône ad hoc située sous l’image vidéo. Les vidéos seront ensuite visionnables sans connexion Internet pendant une durée maximale de 48 heures, et vous pourrez profiter des vidéos YouTube sans craindre une chute de débit. »

L’application Google Search devrait également bénéficier d’amélioration pour le territoire africain afin d’être consultée avec moins de données. Cette version allégée de l’application, à destination des smartphones disposant de peu de RAM, permettra selon Google de réduire l’usage de data lors d’une recherche jusqu’à 90 % et de réduire le temps d’attente de l’affichage des résultats.

Selon Google, 95 % des Nigérians qui utilisent Internet le font sur un appareil mobile. Un marché prometteur, donc, et que Google aimerait voir passer sur Android.