Qui ne connait pas Firefox ? Toi là qui consultes FrAndroid depuis Internet Explorer… Ben concentre toi, ouvre les yeux et écoutes lis bien. Pour tous les autres, vous connaissez donc le navigateur web open source développé par Firefox. Une version mobile du navigateur est évoquée depuis quelques temps.

Un retour dans l’historique pour se souvenir que Mozilla avait d’abord annoncé ne pas vouloir développer un navigateur en Java. Puis Google a commencé à proposer le fameux NDK. C’est l’outil qui permet de développer avec des langages plus bas niveau, pour des applications plus facilement optimisées. Du coup, Mozilla a annoncé que Android faisait parti des systèmes que Fennec allait supporter.

D’ailleurs en parlant du terme de Fennec, le site parle de Firefox Mobile et l’annonce presse parle de Fennec. C’est difficile de s’y retrouver.

Donc depuis l’annonce, nous vous proposions de temps en temps des pré-versions basées sur les compilations hebdomadaires du projet. Car le projet étant Open Source, n’importe qui peut suivre son avancement, récupérer le code développé, le compiler et l’installer sur son mobile.

Aujourd’hui, Firefox nous fait part d’un communiqué de presse afin de nous annoncer la première version Alpha officielle. Pour ceux qui ne sont pas familiers avec les termes de production informatique, c’est une version où rien n’est fixé. Les fonctionnalités évoluent encore, les bugs sont corrigés et de grosses modifications peuvent apparaitre avec la version définitive. Donc soyez très tolérant à l’utilisation et pourquoi pas, remontez des bugs.

Ce communiqué met en avant :

  • Firefox Sync : l’outil de synchronisation des différentes version de Firefox. Vous pourrez donc retrouver le même environnement dans votre Firefox au domicile, au bureau ou dans votre mobile. « Sync donne un accès à l’historique de navigation de la barre d’adresse intelligente (awsome bar), aux marques-pages, aux mots de passes enregistrés, aux formulaires déjà remplis et aux onglets ouverts sur la session Firefox de son (ou ses) ordinateurs fixes. »
  • Deux technologies pour la réactivité. Le communiqué sera plus explicite que moi : « Electrolysis permet à l’interface du navigateur de fonctionner au sein d’un processus isolé de celui qui gère le rendu du contenu web. De cette manière, Fennec est capable de réagir de manière plus rapide aux actions des utilisateurs pendant que les pages se chargent ou lorsqu’un script JavaScript accapare le processeur. La version beta à venir profitera de l’intégration de Layers pour améliorer les performances d’affichages lors de travaux graphiques intensifs tels que le défilement des pages, l’agrandissement, les zooms, les animations et vidéo. Les équipes de Fennec travaillent aussi à l’optimisation de ces actions en utilisant les possibilités d’accélérations graphiques des smartphones récents. »
  • Et toutes les précédentes améliorations, consultables .

Tout cela est très intéressant. L’interface est un peu déstabilisante mais apporte une vraie différence (plus-value ?) avec la concurrence. Pour l’instant c’est lourd (11Mo à charger) et compatible à partir des versions 2.0 et 2.1 (Eclair) et plus. Mais si vous n’avez jamais testé de navigateur alternatif, et même si celui par défaut vous convient, ayez la curiosité de charger celui là. Pour les autres, de tête, vous trouverez Dolphin, Opera ou Skyfire sur le Market.

Pour promouvoir un peu le HTML 5, l’équipe de développement vous montrent une vidéo qui ne sera visible que depuis les derniers navigateurs… dont celui-ci. Par contre, je n’ai réussi à intégrer que la version Flash pour cet article. Faut aller à cette adresse pour voir la bonne version.

Pour le télécharger, ça se passe par ce lien ou par le QR Code dont Profete vous apprend l’intérêt.