La future version de Google Play Services signera l’arrêt du support pour Android 2.3 Gingerbread. Cette version du système qui fait encore tourner environ 1,3 % des smartphones Android au niveau mondial ne sera ainsi plus compatible avec les applications basées sur le SDK de Play Services à partir de la version 10.3

Android_Gingerbread

Hier, nous vous parlions du fait que la prochaine version du Google Play Services, v10.0 serait sûrement l’une des plus importantes pour Google en vue de préparer le futur. Mais c’est également avec cette nouvelle branche que Google a décidé de couper les ponts avec le passé. En effet, à partir de la version 10.3, Google arrêtera le support d’Android 2.3 Gingerbread marquant ainsi la fin de vie effective de cette version d’Android.

 

Fin d’une version vieille de 6 ans

À partir de la version 10.3 du SDK de Google Play Services, les applications ne seront plus compatibles avec Android 2.3 Gingerbread. Pour rappel, Google Play Services permet de garantir la disponibilité de fonctionnalités sous Android, quelle que soit votre version. C’est par exemple ainsi que Google a pu rendre possible le contrôle d’un Chromecast depuis la barre de notification sur n’importe quelle version d’Android depuis Android 5.0 Lollipop.

 

Le poids de la compatibilité, Honeycomb, victime collatérale

Afin que les développeurs ne soient pas éternellement limités par des problématiques de compatibilités avec les anciennes versions d’Android, Google a donc décidé de couper le support des API d’Android 2.3 Gingerbread. Les nouvelles applications ne devront donc couvrir que les API de niveau 14, contre jusqu’au niveau 9 pour les applications qui supportaient encore Gingerbread.

Mais cet arrêt du support de ces API signifie également que les appareils tournant sous le système Android 3.X Honeycomb ne seront également plus supportés, puisque le niveau 14 des API correspond à Android 4.0.1 Ice Cream Sandwich.

home_hero1_full

 

Un arrêt programmé début 2017

Google indique que l’arrêt de ce support devrait être effectif début 2017 sans donner plus de précisions. Cela laisse en tout cas suffisamment de temps aux développeurs de faire un choix. Soit, premièrement, d’arrêter la compatibilité avec ces versions d’Android, pour se concentrer sur les versions plus récentes telles qu’Android 6.0 Marshmallow ou Android 7.0 Nougat, permettant ainsi d’apporter à tous les utilisateurs un ensemble plus cohérent de fonctionnalités.

Soit, deuxièmement pour ceux qui tiennent à garder une compatibilité avec ces anciennes versions, de créer un APK différencié afin de pouvoir proposer la version la plus récente sur le Play Store, tout en n’excluant pas ces appareils.