Google a publié la Developer Preview 2 d’Android O il y a quelques jours. A cette occasion le Pixel Launcher connaît plusieurs nouveautés que nous allons vous présenter.

Google a livré une nouvelle fournée d’Android O à l’occasion de la Google I/O. Nous avions déjà pu observer les nombreux changements lors de la publication de la première Developer Preview (DP). Sur cette seconde itération, des nouveautés sont à nouveau au rendez-vous, dont certaines concernent le launcher. Disposant d’un smartphone Pixel, nous avons installé cette version pour vous présenter les modifications que nous avons observé. Attention, la version du Pixel Launcher découverte à la Google I/O n’a aucun lien avec la Developer Preview d’Android O.

Des badges pour vos notifications

Sur Android O, les développeurs ont à disposition de nouvelles API permettant d’interagir avec le launcher. Les notifications connaissent quelques évolutions, dont la possibilité d’être découpées en plusieurs canaux ou encore d’afficher un badge sur le launcher. De nombreux launchers alternatifs le permettent déjà aujourd’hui, mais la base du système Android ne l’implémentait pas jusqu’à présent.

Sur la DP1, les badges n’étaient pas visibles, alors qu’ils le sont désormais sur DP2. Ils se présentent sous la forme d’une pastille venant se glisser en haut à droite de l’icône. Cela concerne les icônes affichées sur le bureau, mais également sur le lanceur d’applications. Notez toutefois qu’un compteur de notifications n’est pas disponible. La pastille s’affiche donc quel que soit le nombre de notifications reçu.

 

Une infobulle pour les applications

Sur Android 7.1, Google a ajouté le support des raccourcis pour une application, un peu comme le propose le bureau des iPhone avec Force Touch. Malheureusement cette fonctionnalité est loin d’être pratique à découvrir et les modifications de la Developer Preview 2 d’Android montrent que Google a intégré cette critique.

Les infobulles du Pixel Launcher sur Android O

Désormais lorsque vous faites un appui long sur une application, une infobulle vient s’afficher. Elle contient alors plusieurs informations :

  • Un raccourci vers les widgets associés
  • Un raccourci vers l’écran de paramétrage de l’application
  • Les notifications qui la concerne
  • Les raccourcis

Cela complexifie l’interface, mais a l’avantage de concentrer en un même point l’ensemble des informations utiles pour l’utilisateur.

Un nouveau raccourci pour accéder aux widgets d’une application

 

Des fonds d’icônes adaptatifs

Parmi les nouveautés d’Android O, les « adaptative icons » font leur apparition. Sur Android 7.1, Google a donné la possibilité aux développeurs de spécifier une icône normale, mais également une icône ronde. Seul le Pixel Launcher et quelques launchers alternatifs l’implémentent aujourd’hui. Ce dispositif était toutefois peu flexible, car reposant sur un attribut unique. Par conséquent il aurait fallu créer de nouveaux attributs pour les nouvelles formes.

Les icônes s’adaptent au choix de l’utilisateur

Sur Android O, les développeurs délivrent les icônes de leur application selon un tout nouveau format. Les différents calques sont séparés : l’image, l’ombre et l’arrière-plan sont donc détachés. Grâce à cette flexibilité, on peut changer aisément l’arrière-plan des icônes depuis les launchers. Cette fonctionnalité absente de la Developer Preview 1 fait désormais son apparition sur la nouvelle itération.

Depuis les paramètres du Pixel Launcher, il est désormais possible de choisir le type de forme voulu : carré, bords arrondis, bords bombés ou cercle. Certaines de ces combinaisons sont présentées sur l’illustration ci-desus. Le nombre de formes proposé à l’utilisateur ne sera pas contrait à ces quatre et il sera tout à fait possible que les launchers tiers en proposent de nouvelles (pourquoi pas une étoile ou un triangle ?).

En revanche si vous faites la migration vers Android O les anciennes applications n’obéissent pas aux règles que vous avez défini. Il faudra forcément que les applications soient mises à jour pour que ce système puisse être mis en oeuvre. Une période de transition sera donc nécessaire, mais selon nous, elle sera réduite car demande peu d’efforts aux développeurs.