Microsoft veut se débarrasser d’Android. Lorsque je titrais « L’objectif de Windows Phone 7 : Tuer Android !« , je me rappelle de quelques réactions de lecteurs qui n’hésitaient pas à dire que j’exagérais.

Hé bien, je pense qu’il va falloir revoir vos copies : Microsoft souhaite vraiment se débarrasser d’Android le plus rapidement possible. Après avoir obligé HTC à payer des royalties sur chaque terminal Android vendu (des brevets de Microsoft), puis ensuite l’attaque discrète contre Motorola qui a choisi de ne pas supporter Windows Phone 7, voici que les constructeurs Asus et Acer sont les nouvelles cibles.

En effet, Microsoft les menace dans le cas de l’utilisation d’Android pour leurs tablettes et smartphones (comme ils l’ont fait avec HTC), avec une stratégie très fine : payer les royalties à Microsoft reviendrait plus cher que d’utiliser Windows Phone 7. En gros, Microsoft n’hésitera pas à poursuivre en justice Acer et Asus s’ils choisissent d’utiliser Android au lieu de Windows Phone 7. Un point délicat qui pourrait faire mouche, mais j’espère que les constructeurs ne vont pas déchanter.

Microsoft a perdu beaucoup de parts de marché depuis l’arrêt de développement de Windows Mobile 6.5 et Windows Phone 7 est encore trop jeune pour convaincre les influenceurs et décideurs. Néanmoins, le lancement de Windows Phone 7 se déroule impeccablement : la campagne publicitaire est énorme et les Windows Phone sont livrés à temps.

Selon moi, Microsoft n’est pas vraiment une entreprise de technologie. Sa compétence principale est l’acquisition, l’extension, et la perpétuation des positions de monopole par beaucoup de décisions stratégiques, la copie du produit, et un soupçon d’intimidation et de coercition (contrainte, NDLR). L’histoire l’a déjà écrit : MS-DOS Windows… En tout cas, la guerre ne fait que commencer.

Peut-être que j’exagère, mais je trouve que ces méthodes sont plus dignes de la mafia qu’autre chose.

Source : PCWorld