Nous apprenons via Wired que l’armée américaine travaille sur des appareils sous Android.

L’armée américaine montre un intérêt pour les appareils sous Android, parce que le système permet l’ajout et la personnalisation des applications. Cela se comprend quand on sait qu’Android est un logiciel libre.

Le SOCOM (Special Operations COMmand- Commandement des Opérations Spéciales) a demandé aux développeurs de créer une suite d’applications pour les soldats. Elle doit permettre de les laisser en contact lors d’une mission en utilisant plusieurs types de fonctions:

  • Communication par chat (textuel)
  • Transfert de fichiers
  • Chat vidéo
  • Tableau blanc pour dessiner le plan des opérations

La technologie utilisée reposera sur le peer-to-peer (échange pair à pair) et devra être capable de gérer la gestion de paquets perdus.

Ce choix s’explique par la popularité d’Android auprès des entreprises (intégrateurs, éditeurs, fondeurs, …) et les progrès techniques attendus dans les prochaines versions. Pour l’armée, les appareils seront utilisés sur le champs de bataille, avec des équipements plus légers, tout en ayant des batteries avec une meilleure autonomie.

Lorsque Android est sorti, la rédaction de FrAndroid a rapidement prédit que la conception de ce système lui permettrait de sortir du cadre des smartphones et devenir un OS embarqué populaire. On avait prédit son utilisation sur tablette et sur télévision mais nous n’avions cependant jamais encore parlé des usages militaires.