Android P pourrait inclure une fonctionnalité d’enregistrement d’appel téléphonique. Une nouveauté attendue par certains utilisateurs mais qui reste soumise à des conditions d’utilisation très strictes en France.

Et si la prochaine version d’Android – la mystérieuse « P » –  incluait directement la possibilité d’enregistrer des appels téléphoniques ? C’est ce que laissent espérer des lignes de code apparues sur l’AOSP (Android Open Source Project) et relayées notamment sur Google Git. À l’heure actuelle, il est nécessaire de recourir à des applications tierces pour pouvoir enregistrer des conversations.

Pour éviter tout enregistrement à l’insu d’un des deux interlocuteurs, la fonctionnalité prévoit notamment la diffusion, toutes les 15 secondes, d’un bruitage (fréquence 1 400 Hz). Une précaution conforme « aux attentes légales [en la matière] » comme le précisent les annotations dans le projet open source. Cette pratique est en effet encadrée différemment selon les pays et les lois en vigueur.

Une pratique passible d’un an d’emprisonnement en France

En France, par exemple, tout enregistrement téléphonique sans consentement est interdit, à moins que les deux interlocuteurs aient donné leur accord ou que celui-ci soit supposé acquis. L’article 226-1 du Code pénal établit clairement les sanctions encourues en cas d’une telle atteinte à la vie privée : « Est puni d’un an d’emprisonnement et de 45000 euros d’amende le fait, au moyen d’un procédé quelconque, volontairement de porter atteinte à l’intimité de la vie privée d’autrui. »

Alors que le déploiement d’Oreo se poursuit sur de nombreux smartphones, les nouveautés attendues avec Android P restent encore floues à ce stade : tout juste sait-on que Google envisage des restrictions empêchant l’utilisation de fonctionnalités cachées.

À lire sur FrAndroid : Android P : un vent de créativité dans les propositions des lecteurs