L’application Spotify sur Android vient d’être mise à jour et supporte de nouveaux terminaux, voit ses performances s’améliorer et son interface être retravaillée.

Spotify est un logiciel d’écoute de musique en streaming. Le catalogue est très vaste car il y a autant des labels indépendants que des majors (Universal Music, Sony, Warner Music Group…). Actuellement, il y aurait 500 000 membres premium, sur 10 millions d’utilisateurs. L’application était initialement proposée pour les ordinateurs (Windows, Mac OS X et Linux [via Wine]) mais a été rapidement portée vers les plateformes mobiles dont Android.

Pour pouvoir accéder à la version mobile il faut posséder la version Premium à 9,99€ / mois. Cette offre apporte également la suppression de la publicité, l’accés à ses listes de lecture hors connexion et une qualité sonore améliorée. Aujourd’hui, une nouvelle version de l’application sous Android vient de sortir et apporte de vrais changements :

  • Les éléments graphiques ont été refaits et sont maintenant lisibles en haute définition
  • Le design global de l’application a été repensé
  • Support d’une très large palette de résolutions d’écrans (dont les tablettes)
  • Rotation de l’écran automatique lorsque le clavier physique est utilisé
  • De nombreuses améliorations sur la performance globale de l’application
  • Les messages d’erreurs ont été redéfinis et mieux expliqués
  • Amélioration de la perte de la connexion réseau et reconnexion plus rapide
  • Des nouveaux terminaux supportés : HTC Desire HD, HTC Desire Z, Huawei U8300, Motorola Cliq, Motorola Cliq XT, Motorola XT720, Samsung Galaxy 3 (Apollo), Samsung Galaxy Tab, Sony Ericsson X10 Mini Pro, Sony Ericsson X8 et ZTE Blade
  • Plusieurs corrections de bugs (widgets, jaquette, outils de contrôle…)

Actuellement vous pouvez écouter en avant-première certains extraits de la bande originale du film Tron Legacy, qui sortira au mois de Février. Seuls 5 titres sont proposés, avant la sortie officielle le 6 décembre.

Même si ce service semble très avantageux pour les utilisateurs, il n’en est pas autant pour la société suédoise qui continue de perdre de l’argent avec son service. En 2009, le chiffre d’affaires de la société a atteint 13,2 millions d’euros pour une perte de 19 millions. Ce manque à gagner proviendrait de la part demandée par les majors qui, selon certaines estimations, pourrait atteindre 30 millions d’euros en 2010.Un lancement du service aux Etats-Unis dans les prochains mois pourrait peut-être permettre à la société de tirer un bénéfice de ses efforts.