à jour

Un an après le lancement d’Oreo et de Treble, Google mise sur ce nouveau système pour régler l’un des plus gros problèmes d’Android : la fragmentation.

Google a présenté Treble avec Android Oreo et nous sommes encore un peu sceptiques quant à son succès. Cependant, Google semble confiant sur le fait que Treble puisse être la solution au principal problème d’Android  : année après année, nous sommes désespérés de voir le lent déploiement des mises à jour Android, 4,6 % pour Oreo en avril 2018. Les constructeurs traînent pour proposer les dernières mises à jour sur leurs modèles de smartphones et beaucoup d’appareils n’ont même pas le droit à une mise à jour majeure d’Android. Évoquons également le cas des constructeurs qui déploient de fausses mises à jour de sécurité, mais c’est un autre sujet.

Avec l’arrivée d’Android P Beta, disponible sur plusieurs appareils, Google semble avoir enfin trouvé la solution à ce problème. Le sujet a été évoqué en détail sur l’un des blogs de l’entreprise.

Une question de timing

Comme vous le savez probablement, l’élément clé de Treble est une partition de l’espace de stockage pour isoler une partie des fichiers du système, les pilotes de bas niveau n’ont donc pas besoin d’être mis à jour chaque fois qu’il y a une mise à jour Android. Précédemment, les fabricants de smartphones — ou OEM — devaient développer et tester les modifications Android directement depuis AOSP (Android Open Source Project). Un processus long qui se chevauchait avec le développement des pilotes, ce qui signifiait un travail supplémentaire et donc du temps supplémentaire avant de déployer une mise à jour Android.

Avec Treble, le panorama change. Google travaille main dans la main avec Qualcomm, HiSilicon, MediaTek et Samsung pour accélérer le processus de support pour chaque puce Android. Les pilotes sont stockés dans une partition différente, il n’est donc pas nécessaire d’y toucher à chaque fois qu’il y a une mise à jour d’Android.

Cela signifie que le travail de Google et des fabricants de puces est synchronisé, et les fabricants peuvent commencer à intégrer leurs modifications et personnalisations beaucoup plus tôt. Google évoque jusqu’à trois mois d’avance par rapport au précédent schéma de mise à jour. Les smartphones peuvent être lancés plus vite et les mises à jour peuvent être déployées encore plus vite.

Objectif : moins de smartphones lancés avec d’anciennes versions d’Android

Google commente également dans sa publication la raison pour laquelle certains fabricants choisissent de lancer leurs téléphones avec une version expirée d’Android : le manque de temps. Avec si peu de marge et des périodes commerciales à respecter, les fabricants de smartphones optent pour une version plus ancienne d’Android. Grâce à Treble, cette dynamique devrait changer à l’avenir, car les fabricants auront désormais plus de temps pour ajouter leurs modifications et autres fonctions supplémentaires. Évidemment, cela va également faciliter le déploiement des mises à jour Android. D’ailleurs pour la première fois, Google a proposé une version bêta de son système sur d’autres appareils que les Nexus et Pixel.

Rappelons tout de même qu’un smartphone Android équipé d’une ancienne version du système n’est pas pour autant obsolète : il peut continuer à recevoir des mises à jour de sécurité et il peut également profiter des nouvelles fonctionnalités grâce aux mises à jour des Play Services directement depuis le Play Store.

À lire sur FrAndroid : Qu’est-ce que Treble et comment vérifier la compatibilité de son appareil sous Oreo ? – Tuto