Voici une petite comparaison de deux lecteurs DivX disponibles sur la plateforme Android.

VPlayer est un peu plus récent, plus robuste et fonctionnel que RockPlayer qui est sorti bien avant.

On le sent notamment dans la navigation, la lecture de vidéo… Et pourtant, l’ergonomie générale commençait à y être des plus intéressantes.

Ils n’ont pas de grandes différences, puisque l’un fait pratiquement ce que fait l’autre, et inversement.

Les codecs supportés par ces deux lecteurs sont : divx/xvid, wmv, m4v, flv, rmvb, avi, mkv, mov, mp4, 3gp, ts, tp, ainsi que les fichiers .srt (sous-titres). VPlayer reprend un léger petit avantage en apportant le support du streaming vidéo en http, rtsp, mms & m3u (apple http stream, m3u8).

A l’ouverture des applications, rien de notable. Seuls les couleurs, le format et les icônes changent.

VPlayer est plus rapide et moins compliqué à la découverte, il suffit d’un appui sur la touche menu pour classer les fichiers par type ou ordre alphabétique et accéder aux paramètres. En plus de la touche « Continuer la lecture » , RockPlayer a la capacité de garder en mémoire le dernier endroit lu d’une ou de plusieurs vidéos.

Vous pouvez choisir ou non d’afficher les sous-titres (.srt), que ce soit depuis VPlayer ou RockPlayer, l’option est disponible dans les deux applications.

VPlayer et RockPlayer peuvent lire les fichier .srt sans problèmes, et comme sur l’ordinateur, il faut qu’il porte le même nom que la vidéo ciblée.

A l’ouverture, RockPlayer vous propose de passer par la partie matérielle ou logicielle de votre appareil Android. Une option qui n’est pas supportée par tous les terminaux, et ceux qui la supportent se voient déjà intégrer un lecteur natif à leur système.

Par contre, si votre film supporte plusieurs canaux audio différents, RockPlayer les détectera et demandera lequel choisir avant lecture.

Première vidéo ouverte, un fichier mkv de 1,4 Go avec une résolution de 720 x 400 pixels.

VPlayer (1er) n’a aucun mal à le lire et l’image suit parfaitement à l’écran, mieux que RockPlayer (2ème) qui commence à ralentir, brouiller, saccader avec un fps maximum en scène morte de 18 fps et en action 12-14 fps sur les plus grosses pointes.

J’ai lutté pour faire une capture à peu près potable…

Cependant, VPlayer ne permet pas de voir les images par secondes, mais la différence est clairement significative. Je vous invite à comparer.

Ensuite vient l’essai sur un DivX de 700 Mo avec une résolution de 720 x 304 pixels, et encore là… on sent une petite lourdeur pour RockPlayer, qui au déplacement des scènes a du mal à recadrer le son directement.

Aucun souci sur VPlayer, il passe d’une scène à l’autre sans pixel, ni ralentissement.

Sur VPlayer, le petit truc cool est la gestion des actions par geste sur l’écran pendant la lecture d’une vidéo.

Pour faire simple, gratter la gauche de l’écran pour la luminosité, la droite pour le volume et en bas à droite (de gauche à droite) pour l’avance rapide. Collez deux doigts sur l’écran pour rétrécir/agrandir la vidéo ou afficher le compteur de temps.

Pour les paramétrages, c’est très similaire.

Les deux parties sous-titres se ressemblent avec l’affichage ou non de ce dernier, sa taille et sa couleur. Notez que l’encodage est aussi possible sur RockPlayer, mais l’option se situe tout en bas des paramètres.

Là encore des options presque identiques, choisir un emplacement à ouvrir directement, voir les dossiers cachés ou non et les extensions de fichiers. VPlayer laisse la possibilité de nettoyer l’historique de lecture.

Et même si RockPlayer permet de voir la batterie restante et le nombre d’images par seconde, on retiendra tout de même que VPlayer peut gérer la qualité de la vidéo, la résolution de l’écran et bien sûr les gestes rapides cités plus haut.

Le dernier point est la taille des deux applications, que ce soit sur la mémoire du téléphone ou la carte SD… il faut accorder la meilleure note à VPlayer qui pèse 2x moins.

Actuellement en beta, VPlayer a la supériorité de sa complète gratuité même s’il existe une version payante (donation) sur l’Android Market, il ne nous spamme pas avec un message à chaque ouverture pour l’acheter.

Ces deux applications supportent (presque) tous les androphones sur le marché, à défaut de VPlayer Beta qui ne supporte pas encore la totalité des HTC et Samsung.

Il existe d’autres applications proposant des possibilités similaires, mais elles ont tout été testées. Les plus convaincantes restent les deux présentées dans cet article.

Androphone utilisé : Google Nexus One | Version : Android 2.2.1

A la suite, les codes QR à scanner ou cliquer depuis votre androphone :

– Rock Player Universal –

—-
– VPlayer Beta –