L’Umeox Apollo est le premier smartphone Android à se recharger par un panneau solaire.

Un défaut des smartphones est l’autonomie. Quasiment tout les utilisateurs sont unanimes sur ce point. Les batteries ont une capacité de plus en plus grande et les composants consomment moins. Mais il reste encore du chemin à parcourir, avant d’atteindre l’autonomie des téléphones mobiles classiques.

Lorsque vous vous baladez dans la nature, ou faites du camping, vous n’avez pas toujours à disposition une source électrique. Un téléphone pourrait résoudre ces problèmes, car il s’alimente avec une source d’énergie inépuisable (ou presque) : le soleil. Il dispose en effet sur son dos, d’un large panneau solaire. Ce smartphone, Umeox Apollo, a été annoncé au Mobile World Congress 2011. Il est à l’heure actuelle, le seul téléphone à avoir dépassé le stade de prototype, pour s’orienter vers une commercialisation. On peut noter que cette innovation vient d’une entreprise chinoise. Par conséquent, dire que les entreprises du pays du soleil levant ne sont que des copieurs est faux. Deux versions seront commercialisées, à la fois pour les Etats-Unis (AT&T) et l’Europe. On ne dispose, pour l’instant, d’aucune information sur un éventuel distributeur.

Au niveau des caractéristiques techniques, on retrouve un écran de 3,2 pouces, pour une résolution de 320×480 pixels. Il propose 1Go de mémoire interne, extensible à l’aide de cartes microSD. Il y a également du Bluetooth 2.1 + A2DP et une radio FM. Une caméra de 3 mégapixels est présente, tout comme un jack de 3,5mm. Il intégrera directement Android 2.2 (FroYo) avec un processeur MediaTek MT6516 cadencé à 416MHz pour la première version, qui sortira en juin. Ensuite, vers le mois d’octobre, une deuxième version sortira avec soir Android 2.2 ou 2.3. Il y aura un un chipset MediaTek MT6573 cadencé à 650MHz.

La recharge devrait durer environ 2 heures 30 pour une utilisation quotidienne et 17 heures si la batterie est déchargée. Le modèle européen (900/1800MHz) devrait être lancé au deuxième trimestre 2011. N’ayant pas rencontré l’entreprise au MWC, des questions sur la fragilité du panneau solaire restent tout de même en suspend.

Source : Mobile Crunch