Lorsqu’un téléphone Sony Ericsson Xperia 2011 a son bootloader déverrouillé, il est impossible de revenir en arrière.

Les téléphones Sony Ericsson Xperia 2011 peuvent voir leur bootloader déverrouillé. Pour l’heure, seuls les Xperia Arc et Xperia Play sont éligibles. Les Xperia Neo et Pro en bénéficieront dès qu’ils seront mis à la vente. Le déblocage s’effectue depuis un site internet, qui nécessite l’IMEI (identifiant) du téléphone, pour générer les clés nécessaires au déverrouillage. On peut y lire de nombreux avertissements, car ce processus annule immédiatement la garantie. En effet, l’éco-système initial n’est plus utilisé et le constructeur (et même les constructeurs en général) estime ne plus devoir proposer ce service.

Lorsque ce déverouillage est fait par un hack, il est très souvent possible de revenir à l’état initial et par conséquent, de pouvoir à nouveau bénéficier de la garantie. En revanche, le processus mis en place par Sony Ericsson est à sens unique. Une fois que le déblocage a été effectué, il est impossible de revenir en arrière. Dans des termes concrets, cela veut dire qu’il sera impossible d’utiliser l’outil Sony Ericsson Update Service (SEUS), qui permet de mettre à jour vers le dernier firmware. A la place, il faudra flasher le téléphone avec FlashTool.

Si des hackeurs trouvent comment faire le processus inverse, débloquer le bootloader n’aura plus cette conséquence. Mais pour l’heure, rien ne montre des avancées dans ce sens. Par conséquent, réfléchissez à deux fois avant de vous lancer dans l’opération !

Source : Xperia Blog