Il y a Google Maps, ViaMichelin, Bing Maps … mais aussi Nokia Maps ! Grâce à une application en HTML5, les possesseurs de terminaux intelligents peuvent profiter de ce service.

Suite à une forte chute des ventes de terminaux sous Symbian, Nokia a choisi de mettre de côté cette plateforme. L’entreprise était donc à la recherche d’un système avec un fort potentiel. A l’époque deux possibilités émergeaient : choisir Android ou Windows Phone 7. La première a longtemps été pressentie, car elle était (et reste) en avance sur de nombreux points sur la seconde : reconnaissance du marché, nombre d’applications…. Mais c’est finalement la plateforme de Microsoft qui a été sélectionnée, notamment poussée par une somme attrayante de l’entreprise de Redmond. Elle a été lancée il y a un an, mais n’a toujours pas réussi à stopper l’hémorragie au niveaux des ventes. Cela a tout de même donné un vent de fraîcheur et montré un fort potentiel.

De nombreux constructeurs se sont lancés dans l’aventure proposée par Microsoft : HTC, Samsung et LG. Alors que sous Android, chaque fabricant peut se différencier à l’aide de couches modifiant l’interface, Windows Phone 7 reste encore verrouillé sur ce plan. Ce n’empêche pas pour autant Nokia de voir un bel avenir dans cette plateforme (et d’avoir la primeur de personnaliser l’interface). Qui dit arrivée de Nokia, dit également disponibilité des services offerts par le finlandais, avec notamment Nokia Maps.

On pourrait alors se dire qu’Android est le dindon de la farce et ne verra jamais Bing Maps ou Nokia Maps. Mais ce n’est absolument pas le cas, car des applications non officielles existent à l’aide d’un SDK pour le service de Microsoft. Pour Nokia Maps, l’entreprise a mis en ligne une version mobile de son service, à l’adresse m.maps.nokia.com.

On y retrouve à la fois des cartes sous une forme classique, avec une vue satellite et également les lignes de transport en commun. Il propose notamment de calculer des trajets vers une destination (en mode voiture et piéton), mais n’offre pas un vrai GPS, comme Google Navigation.

Le site existe déjà depuis plusieurs semaines, mais il vient d’être enrichi de plusieurs fonctionnalités :

  • Le téléchargement d’une zone afin d’y avoir accès en mode déconnecté
  • Le calcul d’itinéraire en transport en commun
  • Des guides pour certaines zones
  • L’ajout de POI, dont des stations essence, des vendeurs

Vous serez certainement surpris par ce site en HTML5, mais dont la technologie nécessite encore d’être peaufinée, afin d’atteindre le niveau d’une application native.

Source : 9to5 Google