Parallèlement à l’annonce de la LG Watch Urbane 2nd Edition LTE, Google vient de confirmer le support des connexions cellulaires 2G/3G/4G par Android Wear. Le Wi-Fi et le Bluetooh ne sont donc plus les seules connexions disponibles, et la connexion cellulaire permettra d’utiliser une montre sous Android Wear de manière indépendante.

LGUrbane_blog

Android Wear a été annoncé par Google lors de la conférence I/O durant l’été 2014. À cette époque, le système d’exploitation destiné aux montres connectées supportait uniquement une connexion Bluetooth, pour communiquer avec un smartphone. Depuis le mois d’avril de cette année, il est également possible d’utiliser une connexion Wi-Fi pour augmenter la portée de la connexion entre la montre et le smartphone, mais également pour utiliser indépendamment la montre lorsqu’elle est reliée à un réseau Wi-Fi connu. La troisième étape, annoncée aujourd’hui par Google, est le support de la connexion cellulaire 2G/3G/4G par Android Wear.

 

Une bascule automatique du Wi-Fi vers la 4G

Le support d’une connexion cellulaire est une bonne nouvelle pour l’écosystème Android Wear et pour les montres disposant d’une telle connexion. Pour le moment, seule la nouvelle LG Watch Urbane 2nd Edition LTE intègre un modem cellulaire avec un emplacement pour une carte SIM. Le support des connexions cellulaire ouvre de nouveaux usages pour Android Wear. Les montres disposant d’une telle connexion basculeront automatiquement sur la connexion cellulaire une fois que la connexion Wi-Fi ou Bluetooth ne sera plus disponible.

 

Une montre qui devient réellement autonome

Il sera alors possible de continuer à utiliser l’ensemble des fonctionnalités de la montre même loin de son smartphone : recevoir des appels, envoyer des SMS, assurer le suivi son activité physique, utiliser les applications, etc. Ce type de fonctionnement est intéressant, puisque la montre n’est pas totalement indépendante : elle fonctionne avec le smartphone lorsqu’il est à portée, et de manière autonome lorsque celui-ci est trop loin. Cela évite donc de consommer inutilement de la data sur la carte SIM de la montre. En revanche, Google n’a pas précisé si la carte SIM de la montre utilisait uniquement la data pour communiquer à distance avec le téléphone et les serveurs de Google ou si elle utilisait aussi le réseau cellulaire pour les appels et les SMS.

Nul doute que les constructeurs devraient rapidement présenter de nouveaux produits sous Android Wear avec le support des connexions cellulaires, afin de relancer un peu d’intérêt sur ce marché et de faire davantage d’ombre à Apple avec sa Watch et à Samsung avec sa Gear S2 sous Tizen.