Le déploiement d’Android Wear 2.0 n’est pas aussi rapide qu’on aurait pu le souhaiter et Google a dû expliquer les raisons de ce retard.

 

 

 

Quand Google lance le déploiement de nouvelles applications ou de fonctionnalités, les utilisateurs doivent souvent attendre longtemps. C’est une fâcheuse tendance qu’a développée la firme de Mountain View et la mise à jour Android Wear 2.0, son OS pour montres connectées, en est un bon exemple. 

En effet, on parle de ce système d’exploitation depuis mai 2016 avec une sortie annoncée en automne de la même année. Finalement, Android Wear 2.0 a attendu début février 2017 pour se déployer en même temps que la sortie des LG Watch Sport et Watch Style. En termes de retard, Google fait déjà fort ici. 

Un bug à corriger

Mais alors même que le déploiement officiel a commencé, de nombreux utilisateurs attendent encore et toujours de pouvoir profiter de la nouvelle mouture de l’OS. Or, le géant du web explique à Wareable que ce délai était volontaire. Google affirme en effet que ses équipes doivent corriger un bug avant de poursuivre le déploiement d’Android Wear 2.0 : 

Nous avons commencé à déployer Android Wear 2.0 sur les Fossil Q Founder, les Casio Smart Outdoor Watch WSD-F-10 t les Tag Heuer Connected. Pour les autres appareils, la mise à jour est actuellement repoussée en raison d’un bug découvert lors des tests finaux. Nous relancerons la mise à jour sur les montres restantes dès que le problème sera réglé.

Ainsi, il vaut sans doute mieux attendre une version finale bien stable plutôt que d’utiliser un OS bugué. Néanmoins, on peut reprocher à Google de ne pas avoir découvert ce problème plus tôt dans le développement d’Android Wear 2.0.