Les contenus diffusables via le dongle Chromecast se multiplient dans la joie et la bonne humeur, démultipliant les possibilités offertes au petit accessoire de Google. Et dans la mesure où chacun peut désormais se le procurer, quel que soit son pays de résidence ou presque, voir de nouvelles applications fleurir n’est pas de refus… dont ce CloudCaster destiné à diffuser des contenus issus de services de stockage en Cloud.

CloudCaster

Plus le temps passe et plus les possibilités offertes au Chromecast s’étoffent. Cette clé HDMI, capable de streamer depuis un appareil Android ou un PC des contenus multimédias (issus de YouTube notamment, mais aussi Netflix et Pandora aux USA), voit arriver de nombreuses applications compatibles avec ses services sur le Play Store.

À l’heure où les services de Cloud sont eux aussi de plus en plus nombreux sur la toile, avec l’inévitable Google Drive, mais aussi les non moins célèbres Dropbox, Box et OneDrive (l’ex-SkyDrive de Microsoft, récemment rebaptisé ainsi), l’application CloudCaster se charge d’assurer le streaming de contenus compatibles directement depuis le cloud vers le Chromecast. L’idée est donc de vous permettre de diffuser vos films et photos de vacances directement sur votre téléviseur, sans prendre la peine d’exporter lesdits contenus de votre service de stockage habituel. Depuis l’application, il est également possible de streamer (ou « caster ») des fichiers stockés localement sur un terminal Android, de les envoyer en DLNA, et d’utiliser les services Dropbox, Google Drive, OneDrive, Bitcasa, Box et WebDAV (pour ce dernier service, le streaming direct vers le Chromecast risque de ne pas fonctionner avec tous les serveurs).

Utile dans son principe, l’app CloudCaster risque de rebuter les allergiques à la publicité dans sa version gratuite (dès Android 2.3). Il existe toutefois une version payante du service, accessible via un achat in-app. D’autres services existent sur le Play Store, dont notamment des apps de type Castaway Premium, qui prend en charge les contenus personnels de l’utilisateur issus de ses profils Facebook et Google+, mais aussi de la mémoire interne de son appareil. Et les prochains mois devraient voir arriver de nouvelles solutions alternatives permettant aux mobinautes d’exploiter pleinement le potentiel de leur Chromecast.