L’agrégateur de flux mondialement connu, Feedly, a subi  hier une attaque DDoS contre ses serveurs, rendant le site et les applications totalement inaccessibles. Le comble : les pirates ont réclamé une rançon.

feedly

Hier, le spécialiste du Flux RSS a été la cible d’une attaque DDoS, qui consiste grosso modo à envoyer un nombre indécent de requêtes à des serveurs pour les faire planter, et a été inaccessible pendant de nombreuses heures. Il s’agit d’un procédé d’attaque informatique assez courant, et démocratisé auprès du grand public lors des évènements mêlant Anonymous et scandale de la NSA. Ces derniers temps, on constate une recrudescence d’attaques, dont Evernote a également été la cible.

Le plus drôle en ce qui concerne Feedly, c’est que les pirates ont demandé une rançon. Ce sont les dirigeants de la firme qui ont révélé l’information sur leur blog officiel, sans toutefois préciser ce que voulaient exactement les pirates. Vers minuit, Feedly a annoncé que l’attaque était terminée, et que l’activité du site reprendrait petit à petit.

L’attaque étant maintenant neutralisée depuis plusieurs heures, le site et l’application sont à nouveau accessibles, du moins pour une partie des utilisateurs. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez renouveler manuellement le cache DNS, ou attendre que cela se fasse tout seul. Et si rien n’y fait ? Patientez, Feedly est officiellement en route vers votre ordinateur comme votre smartphone.