Un développeur avait eu le mauvais goût de lancer sur le Play Store une application répondant au nom de Bomb Gaza. Google a mis quelques jours avant de supprimer le jeu qui proposait au joueur d’incarner des militaires israéliens bombardant Gaza.

Bomb Gaza

Il est toujours de bon ton de rappeler que les conditions d’utilisation du Play Store ne sont pas entièrement tournées vers une liberté absolue. Si Google s’est historiquement montré plus souple que l’App Store, notamment sur les contenus à caractère sexuel, des conditions de publication d’apps très précises sont disponibles sur son site. Elles pointent notamment d’éventuelles incitations à la haine, qui ne sont évidemment pas admises sur le portail de téléchargement : « nous interdisons toute incitation à la haine envers des groupes de personnes en raison de leur race, de leur origine ethnique, de leur religion, de leur handicap, de leur sexe, de leur âge, de leur statut d’ancien combattant, ou de leur identité ou orientation sexuelle« . Au passage, on peut considérer que l’application Bomb Gaza répond en outre à l’interdiction formulée dans la section « violence et intimidations » du règlement de Google : « Les contenus présentant des scènes de violence gratuite ne sont pas autorisés« .

Le jeu Bomb Gaza, développé par Roman Shapiro, le développeur de l’app pour l’éditeur PlayFTW, a été supprimé hier soir du Play Store suite aux rapports formulés par des utilisateurs grâce au bouton « signaler comme inapproprié ». L’app, selon The Guardian, avait toutefois été téléchargée plus d’un millier de fois depuis son lancement le 29 juillet dernier. L’occasion de rappeler l’utilité de ce formulaire en cas d’application inappropriée. Quant à PlayFTW, on s’interroge sur sa simple ambition de se faire connaître, ses autres applications (un genre de Space Invader téléchargé moins de 50 fois et un clavier de piano téléchargé moins de 1000 fois) étant confidentielles, quitte à orchestrer un bad buzz dont il n’avait peut-être pas mesuré les conséquences. À lire son comportement sur son compte Facebook, on en doute à peine. Quoi qu’il en soit, d’autres jeux mettant en scène le conflit actuel subsistaient encore sur le Play Store ce matin, à savoir Gaza Assault : Code Red et Whack The Hamas ; leur fiche n’est plus disponible à présent, Google semblant parti pour faire la chasse aux applications se jouant d’un conflit particulièrement meurtrier.