Kodak Alaris vient de lancer quatre applications pour smartphones, tablettes, ordinateur et Facebook afin de commander des impressions photos en quelques clics. Une bonne idée pour un professionnel de la photographie mais une mission bien compliquée.

KODAK MICROSITE V2_004

À l’occasion d’une conférence organisée ce matin même à Paris par Kodak Alaris, une start-up d’à peine un an et sous l’égide de la maison mère Kodak, la presse a pu découvrir de nouvelles applications destinées au monde de la mobilité. Réunies sous la bannière Kodak Moments, elles sont au nombre de quatre : une pour smartphones (Android et iOS), une pour tablettes (iPad et Android dès septembre), une intégrée à Facebook, et la dernière pour ordinateur de bureau. Quatre applications aux fonctionnalités presque similaires, censées coller aux usages que l’on fait de nos appareils électroniques.

Redonner envie d’imprimer ses photos

C’est, comme on le comprend, le leitmotiv de Kodak Alaris. D’après lui, le monde de la photographie « enregistre une baisse de 10 % des impressions chaque année », ce qui n’est pas sans inquiéter les professionnels du secteur, et la compagnie a donc pour but de redonner le goût de l’impression. Mais comment ? Grâce aux machines installées dans des boutiques, des magasins (elle possède un accord avec Carrefour), ou chez des professionnels. Elle a déjà signé environ 80 partenariats dont la majorité se trouve dans les grandes agglomérations. Elle estime que ces applications, qui permettent ensuite de sélectionner un magasin proche de chez soi, vont permettre d’endiguer – un peu – cette baisse des impressions, et elle espère qu’avec une facilité d’utilisation, les photographes amateurs que nous sommes reprendront goût au papier glacé.

Kodak Moments_pc-french

Quatre applications au lieu d’une

Le choix de Kodak Alaris qui consiste à lancer quatre applications est discutable. D’autant qu’entre l’application pour smartphone et celle pour tablette, la liste des fonctionnalités évolue un peu, avec pour explication : « l’écran plus grand des tablettes permet plus de possibilités ». Soit, cela permet une meilleure lisibilité, et une utilisation au calme, mais ce n’est pas forcément logique. Nombre d’utilisateurs de smartphones effectuent aujourd’hui les tâches les plus complexes depuis leur smartphone, et profiteraient de la mobilité – les longues heures passées dans les transports en communs par exemple – pour passer leurs commandes même sur un écran de 5 pouces. Grosso modo, plus vous êtes sur un « gros » appareil, plus les possibilités sont « haut de gamme ».

Kodak Moments_tablet-French

Les applications en elles-mêmes méritent d’être optimisées, mais on leur pardonnera pour le moment ce défaut de jeunesse, à condition que Kodak les améliore au fil du temps. Une fois sur l’application Kodak Moments, l’utilisateur peut choisir des Tirages simples, la création d’une Livre Photo Compact ou la création de Cartes. Il est alors possible d’importer les photographies depuis Facebook, sa Galerie ou un compte Flickr. Ensuite, on peut choisir la taille de la photographie (10 x 15, 15 x 20 ou 20 x 30 cm) et le nombre de tirages. Après validation, le smartphone vous géolocalise et propose les magasins partenaires les plus proches ainsi que les prix qui y sont pratiqués. Il suffit alors plus qu’à valider la commande et aller récupérer les photographies dans la boutique.

Reste maintenant à patienter pour constater, ou non, le succès de ce service.