Après une série Nokia X sous Android rapidement avortée, Microsoft revient par la porte du logiciel dans l’univers des OS mobiles concurrents. La firme de Redmond vient de laisser entrevoir ce que trame son projet Garage : Android y occupe une place centrale.

Microsoft Garage

« Nous faisons évoluer notre culture », indique Jeff Ramos, à la tête de Microsoft Garage. Ce projet, en réalité lancé en 2009 et décrit comme une « communauté de stagiaires, d’employés et d’équipes venues de toutes sections de la société qui se réunissent pour transformer des idées folles en projets concrets », bénéficie désormais d’un site web dédié. L’occasion pour les internautes de découvrir ce qui se trame dans cette espèce d’incubateur d’idées à la sauce Microsoft, et de constater que si ouverture d’esprit il y a, elle concerne largement Android. Le projet Garage reste toutefois ouvert aux autres OS mobiles, puisque la liste entière de ses réalisations concerne Windows Phone, Windows, iOS ou encore la Xbox One. Mais, sans mauvaise foi aucune, on ne peut que remarquer la mise en avant de trois applications destinées à l’écosystème au Bugdroid, sur quatre montrées en page d’accueil du site :  Journeys & Notes, Next Lock Screen et Torque.

Avant de se réjouir, soulignons que ces applications ne sont pour le moment disponibles qu’aux États-Unis. Elles sont toutefois aisément accessibles aux Américains puisqu’elles ont été publiées hier sur le Play Store.

Journeys & Notes

Finalement assez poétique, cette application est un mélange de réseau social et d’application permettant de publier des opinions et conseils relatifs à des lieux, mais de manière très ponctuelle. Il s’agit de renseigner des itinéraires (« journeys »), en indiquant un point de départ, un point d’arrivée et un moyen de locomotion. L’app se charge alors d’afficher les « notes » des membres de la communauté ayant parcouru le même chemin : il pourra s’agir d’avis sur le confort de tel ou tel train comme d’indications sur les points d’intérêt à proximité. Pour Microsoft, il s’agit en quelque sorte de ne pas être seul lorsque l’on voyage seul. L’idée est en tout cas sympathique, et l’interface joliment dessinée.

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

Next Lock Screen

Destiné essentiellement aux professionnels, mais également utile dans un cadre privé, Next Lock Screen est un écran de verrouillage intelligent rappelant légèrement le panneau d’applications d’iOS et le fonctionnement d’un Aviate. Chez lui, il s’agit de proposer des notifications intelligentes sur l’écran d’accueil (pour par exemple rappeler directement un contact sans avoir à ouvrir l’application en Téléphone) mais aussi d’accéder à une liste d’applications adaptées aux lieux fréquentés par l’utilisateur. S’il est au travail, dans les transports ou chez lui, les icônes qui apparaîtront à l’écran varieront ainsi.

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

Torque

Derrière ce nom mystérieux se cache une application destinée aux produits sous Android Wear, et plus précisément un moteur de recherches visant à remplacer Google Now et son emblématique « OK Google ». Il s’agit, pour lancer Bing, d’exécuter une petite rotation du poignet pas forcément évidente à mettre en pratique en toutes circonstances. C’est probablement l’application la moins convaincante du projet Garage à l’heure actuelle, même si un mouvement du poignet reste un peu plus discret qu’un OK Google lancé bruyamment dans le métro ; Microsoft assure que le geste est d’ailleurs reconnu 95 fois sur 100. Notez que Microsoft, via son service de recherche logicielle, travaille également à un clavier destiné à Android Wear dont le prototype a été montré récemment.

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

La publication de ces applications auprès d’une audience limitée indique essentiellement que Microsoft cherche à tester ses productions et à recueillir l’avis des mobinautes, probablement avant un lancement à l’échelle mondiale, en pourquoi pas en vue d’une réutilisation dans d’autres produits à ses couleurs « officielles ». Et même si ses deux apps Android semblent essentiellement présentes pour montrer le savoir-faire logiciel aux fans de Google, Microsoft tente de mettre un peu de ses services dans Android Wear : le moyen de montrer que le moment venu, il pourra fournir des montres connectées performantes ?