Rares sont à ce jour les applications populaires à n’avoir pas franchi le cap du Material Design. L’application Evernote vient ainsi de revoir son interface pour mieux s’accorder avec les recommandations de Google.

Evernote

Ne comptez pas sur une refonte absolue d’Evernote, dont la version 6 reprenait globalement les codes de Material Design. Avec sa toute dernière mouture, l’outil de création de notes et autres documents affine son interface. Le bouton de création de nouvelles notes a ainsi été légèrement remonté (tout se joue à quelques pixels), l’aplat de couleur tout en haut de l’accueil a été épuré, et les couleurs sont légèrement plus vives. Les titres sont inscrits dans une typographie plus petite et les rappels sont plus visibles, inscrits en bleu, ou encore des animations améliorées : bref, du Material Design en bonne et due forme, mais à la sauce Evernote. « Les règles ne sont pas très explicites, ce qui nous a laissé une certaine liberté. Nous voulions que l’application s’inspire largement du design de Google tout en restant fidèle à l’esprit Evernote », explique le designer Adam Glynn-Finnegan.

Evernote

En termes d’ergonomie, quelques évolutions ont été apportées à Evernote. L’affichage des notes et l’outil d’édition de documents ont été améliorés, de même que les différentes options sont désormais plus facilement accessibles. Les étiquettes peuvent en outre être modifiées, renommées ou supprimées, et la photo des collaborateurs sur un document s’affiche désormais dans une bulle ronde. L’application reste évidemment gratuite mais, pour ceux qui désirent travailler hors-ligne, effectuer des recherches dans des documents ou afficher des images en haute résolution, Evernote Premium demandera à ses abonnés de débourser 5 euros par mois.