Toujours à vendre, mais pas en sommeil pour autant, Here Maps lance aujourd’hui un programme de bêta-test et compte accélérer le rythme de ses mises à jour.

Here Maps bêta

Nombreuses sont les applications – jeux ou outils – proposant à leur communauté d’utilisateurs les plus assidus de tester leurs nouveautés à venir en avant-première. Elles leurs ainsi offrent un accès en bêta-test à leur application, ce qui leur permet d’obtenir leurs premiers commentaires, et d’améliorer son fonctionnement avant un déploiement général.

L’application de navigation GPS Here Maps propose désormais elle aussi une bêta publique, justifiant son choix par l’accélération de son « cycle de déploiements ».  « Nous lançons ce programme de bêta publique pour nous aider à récolter des données de performances et des retours d’utilisateurs sur un large panel d’appareils Android, afin de nous aider à identifier des problèmes et à sortir de nouvelles versions encore plus rapidement », précise Sarah Durante, chez Here Maps. Pour participer à la bêta, il faudra rejoindre le groupe Google Here Maps, puis se rendre à cette adresse Google Play depuis le téléphone choisi et cliquer sur « Become a tester » (l’app bêta n’est disponible qu’en anglais).

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

Le lancement de cette bêta publique permettra pour commencer de tester une nouvelle fonctionnalité : un menu contextuel qu’il est possible d’afficher en réalisant un appui long n’importe où sur une carte. Il affiche alors des raccourcis en rapport avec les informations présentes sur la map, permet de partager un lieu ou d’obtenir un itinéraire vers une destination précise. Des évolutions intéressantes chez l’une des applications de navigation utilisables hors ligne les plus pratiques, mais dont le destin est toujours incertain. Depuis quelques semaines, Here Maps est à vendre, bien que son propriétaire actuel, Nokia, communique sur sa volonté de ne pas brader l’app. Et avec des enrichissements continuels, gageons qu’elle continuera de prendre de la valeur auprès de ses acquéreurs potentiels.

À lire : Notre sélection de GPS hors-ligne sur Android