Le principe même de Twitter s’est organisé autour de sa principale restriction : un nombre fixe de 140 caractères par message. Petit à petit, le réseau social de l’oiseau bleu baisse ses exigences afin de laisser davantage de libertés à ses usagers. Il serait d’ailleurs question de leur donner encore plus de place pour s’exprimer…

twitter-logo

Limiter ses messages à 140 caractères est à la fois une frustration terrible, un frein à certaines discussions et un moyen de libérer sa créativité pour faire rentrer ses idées dans ce carcan prédéfini. C’est ce qui a permis de faire la réputation de Twitter, ce réseau social qui s’est bâti sur cette limitation de la forme, tout en laissant carte blanche pour le fond – dans la limite des lois en vigueur. Selon Re/Code, Jack Dorsey, son CEO intérimaire, chercherait actuellement à lever légèrement cette restriction afin de continuer à étendre sa base d’utilisateurs en s’attaquant au grand public.

Néanmoins, l’idée ne serait en aucun cas de laisser aux utilisateurs la possibilité de s’exprimer sans limites et de pondre des pavés d’indignation à tire-larigot, mais plutôt de ne plus inclure dans le décompte tout ce qui n’est pas directement lié au message en lui-même. En d’autres termes, les citations, les mentions, les liens ou encore les images ne joueraient plus sur la limite de 140 signes..

De plus en plus de liberté

Bien que fondé sur le principe même de la restriction de caractères, pour se rapprocher du modèle du SMS et de ses 160 signes, Twitter lâche peu à peu la bride de ses abonnés. Cette année, le réseau social a ainsi donné davantage de liberté aux usagers en ce qui concerne les citations, qui sont désormais considérées comme comportant 24 caractères, quelle que soit leur longueur. Dans une optique similaire, les messages privés sont désormais illimités, alors qu’ils étaient auparavant soumis aux mêmes contraintes qu’un simple tweet.

Pour le moment, rien n’est encore gravé dans le marbre, et cela ne reste encore qu’une idée qui pourrait ne jamais voir le jour.