Le modèle économique de Twitter, comme pour un grand nombre de services internet, repose essentiellement sur la publicité. Les utilisateurs ne sont néanmoins pas tous logés à la même enseigne.

twitter-logo

Selon Re/Code, Twitter aurait modifié sa politique d’affichage de publicités afin de s’assurer la fidélité de ses principaux membres. L’affichage de publicité serait ainsi drastiquement réduit, voire supprimé, pour les plus gros comptes inscrits sur le réseau social. En rendant leur expérience plus agréable, Twitter espère ainsi éviter une migration vers la concurrence.

Une source interne à Twitter aurait indiqué que l’algorithme gérant la suppression – ou la réduction – de la publicité ne se base pas uniquement sur le nombre de followers. Plusieurs critères seraient pris en compte, dont le volume et la portée des tweets qu’ils génèrent. Peter Kafka, journaliste pour Re/code, explique ainsi qu’il fait partie du groupe sans publicité du haut de ses 70 000 followers, tout comme Kara Swisher, son patron, qui a dépassé le million.

Twitter, ton univers impitoyable

Il faut dire que Twitter n’est pas au meilleur de sa forme ces derniers temps. L’entreprise semble actuellement en complète restructuration, avec le licenciement de plusieurs centaines d’employés et le départ de certaines têtes pensantes. L’organigramme n’est pas le seul à être repensé, puisque Jack Dorsey, CEO, souhaiterait revoir à la hausse la limite de 140 caractères qui fait le charme des tweets, avec une possible limite fixée à 10 000 caractères.

La situation financière de Twitter ne convainc toujours pas ses investisseurs. Ses revenus sont estimés à 2,2 milliards de dollars en 2015, les résultats sont presque doublés par rapport à 2014 (1,4 milliard de dollars), mais Twitter ne rapport toujours pas le moindre centime.