Warhammer 40 000: Freeblade est une énième ancienne exclusivité iOS qui débarque sur Android. Les fans de Warhammer 40 000 auront immédiatement compris le principe du jeu : prendre le contrôle d’un Chevalier Impérial et réduire en bouillie des hordes de peaux vertes ou les armées du chaos.

Screenshot_20160422-115015

Amis de la finesse, de la belle stratégie ou des tactiques de contournement, passez votre chemin. Dans Warhammer 40 000: Freeblade, il est question de prendre le contrôle d’une exo-armure d’une dizaine de mètres de haut (un Chevalier Impérial, comme ils sont nommés dans l’univers de Warhammer 40 000) équipé d’un bras-tronçonneuse et d’une demi-douzaine de canons de plus ou moins grande taille. Avec un tel équipement, on ne va pas vous demander d’aller parlementer avec l’ennemi, mais plutôt d’en faire un petit carpaccio au plomb.

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

Vous l’aurez compris, Freeblade n’est pas un jeu qui mise particulièrement sur sa narration. En tant que dernier membre d’un ordre récemment massacré par les armées du Chaos, votre but est désormais d’écrabouiller des centaines d’ennemis au cours de 174 missions que comporte le jeu, qu’ils soient à pieds, motorisés ou dans d’autres exo-armures. Le rôle du joueur est à ce titre limité puisqu’il doit se contenter de tirer à l’arme lourde ou légère en visant avec son doigt tandis que le chevalier impérial se déplace tout seul.

unnamed (1)

Et contrairement à ce que cette description du gameplay laisse croire, c’est plutôt amusant puisque les moyens de réduire en bouillie les ennemis sont nombreux : un doigt sur l’écran active la mitrailleuse légère, tandis que deux doigts permettent d’envoyer des roquettes et les maintenir sur l’écran active le canon lourd. Associé à des graphismes vraiment somptueux (malgré un aliasing un peu trop présent) et des missions qui ne dire jamais plus de trois minutes, le tout s’avère très fun.

unnamed

Du moins au début puisque, jeu free to play oblige, le joueur sera forcé tôt ou tard de passer à la caisse. En cause, le système de forge, qui oblige le joueur à sacrifier des éléments de son équipement et de l’argent virtuel pour gagner en puissance et en résistance et qui est basé sur le hasard. Autant dire qu’il faut être patient pour construire le bon équipement… ou passer directement par la boutique ingame pour gagner du temps. Si vous êtes fans de gros robots ou de l’univers de Warhammer 40 000, on vous conseille toutefois d’y jeter un oeil tant la réalisation est de qualité.