Facebook a publié ses résultats financiers pour le premier trimestre 2016, et affiche des revenus supérieurs aux attentes des analystes. Des revenus qui proviennent de plus en plus du mobile.

facebook

Si Apple n’a pas fait que des heureux lors de la publication de ses mauvais résultats financiers, c’est tout l’inverse pour Facebook qui n’en finit pas de convaincre et d’engranger des bénéfices. L’entreprise de Mark Zuckerberg a même réalisé un premier trimestre 2016 (du 1er janvier au 31 mars) meilleur que prévu, et c’est principalement dû aux excellentes recettes générées par la publicité mobile.

82 % des revenus sur mobile

Les profits de Facebook au premier trimestre ont atteint 1,5 milliard de dollars, tandis que son chiffre d’affaires est passé de 3,5 milliards de dollars lors du premier trimestre 2015 à 5,4 milliards de dollars pour ce trimestre-ci. L’an passé justement, à la même période, la publicité mobile représentait 73 % des revenus publicitaires, mais ce chiffre a encore grimpé pour ce premier trimestre 2016, atteignant 82 %. Plus généralement, les revenus publicitaires ont augmenté de 57 % sur un an, passant de 3,3 à 5,2 milliards de dollars.

Et il n’est toujours pas question de stagnation du nombre d’utilisateurs pour Facebook. Le réseau social compte désormais 1,65 milliard d’utilisateurs mensuels actifs, alors qu’ils étaient 1,44 milliard au premier trimestre 2015.

Distribution d’actions

Evidemment, tous ces chiffres ont fait plaisir aux actionnaires et à Wall Street, et l’action de Facebook a bondi de 9 % dans la journée d’hier, tout à fait l’inverse de celle d’Apple, qui chutait de 8 % avant-hier.

Mark Zuckerberg en a profité pour annoncer la création d’une catégorie d’actions, ne donnant pas de droit de vote à ses détenteurs. Une manœuvre qui vise à renforcer la position de Zuckerberg à la tête de la firme, et lui permettre une plus grande liberté dans la distribution de sa fortune via ses actions Facebook.