Un nouvel épisode de Skylanders est disponible sur mobile. Il est toutefois très éloigné des opus précédents, puisque tout repose sur des cartes à collectionner et non plus des jouets.

Skylanders Battlecast

Depuis hier, Skylanders Battlecast est officiellement disponible sur le Play Store. Et pour prolonger cette sortie, il devrait être possible de trouver dans les grandes surfaces des paquets de cartes que l’on peut entrer dans le jeu. Car Skylanders Battlecast n’a plus grand-chose à voir avec les précédents épisodes sortis sur console. Pas question ici de prendre le contrôle d’un monstre dans un jeu de plateforme et d’aventure à la troisième personne, mais plutôt un jeu de cartes (à collectionner) à la HearthStone.

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

Car le principe n’est pas sans rappeler le jeu de Blizzard. Skylanders Battlecast se présente comme un jeu comprenant 300 cartes à collectionner. Le but est de concevoir un deck comprenant trois Skylanders, des sorts et des pièces d’équipement et de combattre soit d’autres joueurs en ligne, soit de profiter d’une campagne solo d’une soixantaine de missions. On retrouve d’ailleurs tout ce qui fait le succès de HearthStone : gratuité d’installation, quêtes quotidiennes, récompenses diverses et interface relativement simple à appréhender.

Skylanders Battlecast 2

Activision n’a pas non plus oublié que sa série est liée aux objets physiques. Alors que, au grand désespoir du Livret A de nombreux parents, les précédents épisodes de Skylanders demandaient d’acheter des figurines en plastiques bien réelles de façon à intégrer les monstres dans le jeu, ici ce sont les cartes physiques et bien réelles que l’on achète (à un prix pour l’instant inconnu) et que l’on peut intégrer à sa collection, en les scannant avec son smartphone ou sa tablette.

bouclier protection skylander

Le fameux « bouclier de protection » qui empêche de scanner des cartes.

Activision précise dans la description qu’«il n’est pas obligatoire d’avoir des cartes réelles pour jouer à Skylanders Battlecast ». Elle semble donc juste présente pour acheter directement des cartes, sans avoir à passer par la carte bleue de maman sur la boutique ingame du jeu. Il semble d’ailleurs que ces cartes achetées puissent être associées à n’importe quel compte, sauf si le joueur décide de protéger ses cartes à l’aide d’un « bouclier de protection ». Bref, un jeu pour des enfants connectés, même si je vois mal des instituteurs autoriser des batailles de Skylanders dans leur cours de récréation.