Pokémon Go ambitionne de vous faire marcher et, à en croire une étude publiée ce jour, le titre parvient à ses fins. Reste à savoir si cette (bonne) habitude durera dans le temps…

pokemon-go

Pokémon Go, le jeu qui vous fera marcher : voici comment nous titrions, voici quelques semaines, notre test du succès signé Niantic Labs, en partenariat avec The Pokémon Company. Un jeu qui a le mérite de pousser les joueurs mobiles à quitter leur confortable canapé pour arpenter les rues de leur ville – Pokémon Go n’est pas franchement destiné aux habitants des zones peu denses – en quête de Pokémon et autres PokéStops.

À lire : Comment jouer à Pokémon Go avec un smartphone sous Jelly Bean

À prendre avec toutes les pincettes de rigueur, puisqu’elle ne s’appuie que sur les clients de ses trackers d’activités (60 000 Français de 15 à 50 ans et sur une période du 25 au 31 juillet), l’étude publiée aujourd’hui par Withings a le mérite de fournir une indication sur le comportement des joueurs. À relativiser tout de même, puisque d’autres facteurs – les conditions météo favorables aux balades, l’évolution des habitudes des porteurs de bracelets connectés – sont à prendre en compte.

D’après les statistiques que la marque a récoltées, les joueurs les plus jeunes (15-24 ans) ont réalisé environ 956 pas de plus par jour que l’année précédente à la même période, soit environ 5 km de plus en une semaine – la distance à parcourir pour faire éclore une bonne partie des œufs dans leur incubateur virtuel. L’effet Pokémon Go semble moins présent chez les 25-32 ans, qui n’ont, selon l’étude, marché que 342 pas supplémentaires chaque jour, tandis que les 35-50 ans ont fait 233 pas quotidiens supplémentaires.

pokemon_go_france

Un jeu qui marche et fait marcher

Installé au moins 100 millions de fois dans le monde (50 millions rien que sur Android il y a 10 jours), et certainement bien plus dans les semaines à venir, puisque l’Amérique du Sud vient tout juste de se voir offrir l’accès au titre, Pokémon Go demande aux joueurs de marcher pour faire éclore des œufs contenant des Pokémon plus ou moins rares. Le premier joueur à avoir rempli son Pokédex conseille d’ailleurs à ceux qui veulent suivre ses traces de marcher beaucoup, voire de courir – de préférence en activant un encens.

Si, à moins d’être équipé depuis plusieurs mois d’un tracker d’activités, il vous sera difficile de vérifier si vous marchez davantage depuis la sortie de Pokémon Go, vous pouvez toutefois obtenir un aperçu des distances que vous parcourez, téléphone à la main, lors de vos sessions de jeu. L’app PokéFit se charge de compter les pas, distances parcourues et de tracer vos itinéraires réalisés durant vos sessions de jeu, et indique la quantité de data et de batterie consommée.