Opera vient d’annoncer que ses serveurs ont subi une attaque la semaine dernière. Malgré les précautions prises par la société norvégienne, certaines données sensibles peuvent avoir été dérobées et il est donc conseillé de changer ses mots de passe.

opera-new-logo-wallpaper-computer-2560x1440

Opera Software a annoncé ce vendredi avoir détecté des signes indiquant qu’une personne se serait infiltrée sur les serveurs du système de synchronisation des données de son navigateur. Bien que l’attaque ait rapidement été stoppée, il se pourrait que certaines données soient désormais corrompues. Une bien mauvaise nouvelle qui tombe pour le navigateur, seulement quelques jours après le lancement de son VPN illimité sur Android qui a peut-être attiré de nouveaux utilisateurs.

Des mots de passe peut-être dérobés

Sans que cela soit confirmé, certaines informations liées aux comptes des utilisateurs d’Opera Sync pourraient avoir été dérobées. Les mots de passe sont bien évidemment chiffrés, mais par mesure de précaution, la firme invite ses utilisateurs à changer leurs mots de passe par mesure de précaution, non seulement sur Opera Sync, mais également pour tous les sites dont les identifiants étaient enregistrés dans le navigateur. Le choix n’est d’ailleurs pas laissé en ce qui concerne Opera Sync puisque tous les comptes concernés ont été réinitialisés, ne laissant aux utilisateurs d’autre choix que de créer un nouveau mot de passe.

Tout le monde n’est pas concerné

Précisons que cela ne concerne que le système de synchronisation de mots de passe d’Opera, un gestionnaire de mot passe permettant d’accéder à ses identifiants via différentes plateformes. Selon Opera Software, cela représente donc 1,7 million de personnes, soit 0,5 % de la base totale d’utilisateurs du navigateur Internet.