Suite à notre papier relativement critique vis-à-vis de la nouvelle formule de l’application Voyages-SNCF, l’entreprise a souhaité apporter quelques précisions. Celle-ci précise notamment que sa plateforme va continuer de s’améliorer au fur et à mesure.

sncf

La semaine dernière, nous publiions un article traitant de la nouvelle formule de l’application mobile de Voyages-sncf. Dans celui-ci, nous avons estimé que la plateforme bénéficiait d’une navigation agréable et bien pensée. Cependant, nous avons également manifesté notre déception face au « machine learning au rabais » de celle-ci alors que le communiqué de presse que nous avions reçu parlait d’une application auto-apprenante.

Suite à ce papier, Voyages-sncf nous a proposé un entretien pour apporter quelques précisions et expliquer sa démarche. Voici donc les principaux éléments émanant de sa réponse.

 

Interface simplifiée

La société insiste sur le fait que le but premier de la nouvelle mouture est de simplifier au maximum l’interface. Yannick Combourieu, directeur du product management au sein de la boîte, explique que « en termes de structure, rien n’avait changé depuis à peu près quatre ou cinq ans ».

Pour y remédier, l’application met bien en avant les prix les plus attractifs. L’objectif est de permettre aux voyageurs les plus pressés de réserver plus rapidement. Dans l’ancienne version, les résultats de recherche étaient très exhaustifs et pouvaient faire perdre un peu de temps. « L’exhaustivité des tarifs est toujours accessible », précise tout de même Yannick Combourieu.

Quant à la dimension auto-apprenante, il s’agit, comme nous l’avions dit dans notre premier article, de proposer des résultats adaptés au client en fonction de ses recherches, de ses réservations récentes et de sa géolocalisation. Ce n’est donc effectivement pas du machine learning au sens où on l’entend communément.

 

60 % du trafic sur mobile

La nouvelle formule de l’application est également un challenge pour les développeurs puisque ces derniers ont dû partir d’un code datant d’Android 2.0 mais mis au à jour au fur et à mesure. Cette base a donc dû être refaite à neuf car Voyages-sncf a souligné son ambition de s’adapter le plus possibles aux usages actuels et aux évolutions des supports mobiles.

Maintenant que ces détails techniques ont été corrigés, la firme est persuadé de pouvoir être plus réactive désormais. Elle tient d’ailleurs a préciser qu’elle a testé son application sur un large panel d’utilisateurs pour mieux comprendre les problématiques d’ergonomie.

Les enjeux sont importants puisque 60 % du trafic de Voyages-sncf proviennent du mobile et 30 % des transactions y sont effectuées. Ainsi, l’entreprise compte bien rattraper son retard et correspondre possible aux demandes des utilisateurs.  Cette nouvelle version de l’application représente donc surtout la première étape de plusieurs améliorations à venir. C’est en tout cas ce que promet Voyages-sncf…

À lire sur FrAndroid : Du machine-learning au rabais pour la nouvelle application de Voyages-sncf