La grogne des utilisateurs aura eu raison d’Evernote. La mise à jour de sa politique de confidentialité n’aura finalement pas lieu.

evernote

Il y a peu, Evernote annonçait un changement à venir de sa politique de confidentialité. Il y était indiqué qu’afin d’améliorer le service, une poignée d’ingénieurs de la firme pourrait avoir accès aux notes des utilisateurs, affinant ainsi manuellement les résultats obtenus par les algorithmes de machine learning. Les abonnés au service n’ont pas tardé à faire connaître leur ressentiment vis-à-vis de ce changement, ce qui n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd.

Never Ever(note)

Seulement quelques heures après le début de l’affaire, Evernote vient de publier un nouveau communiqué afin de faire machine arrière. En raison des nombreux retours des utilisateurs, ce changement de politique qui aurait dû prendre effet le 23 janvier 2017 n’aura finalement pas lieu. « Evernote réaffirme son engagement à maintenir la vie privée au centre de [ses] activités » est-il précisé. Le CEO d’Evernote lui-même, Chris O’Neill, s’est exprimé sur le sujet :

La confiance est au cœur de notre service. Cela signifie que nous devons être transparents, admettre nos erreurs et nous engager à rendre l’expérience Evernote aussi bien qu’elle puisse l’être, de la façon dont l’application fonctionne sur les différentes plateformes à la façon dont nous communiquons avec les personnes qui l’utilisent.

Bref, un joli mea culpa qui devrait rassurer les utilisateurs du service et amoindrir l’exode qui a déjà commencé vers la concurrence. « Nous avons entendu [nos abonnés] et nous prenons immédiatement des mesures pour y redresser le tir » ajoute Chris O’Neill, « nous sommes excités par ce que nous pouvons offrir à nos clients grâce à l’utilisation du machine learning, mais nous devons demander la permission […]. Nous sommes désolés d’avoir déçu nos clients ».

Le machine learning toujours présent

Bien sûr, si les ingénieurs d’Evernote ne mettront par leur nez dans nos données, le machine learning continuera d’être utilisé afin d’améliorer le service. Il semblerait cependant que ceux qui veulent un service plus poussé pourront tout de même activer la revue de leurs notes par des humains. Voilà qui devrait finalement contenter tout le monde.

À lire sur FrAndroid : 5 alternatives à Evernote pour prendre des notes sur Android et d’autres plateformes