Chrome sort en version 56. Il apporte notamment la désactivation par défaut des contenus Flash, ainsi que la gestion native du format de fichiers FLAC pour l’audio.

Google Chrome se met à jour et passe en version 56. Au menu, plus de HTML5 dans les contenus multimédias qui implique la disparition d’Adobe Flash ainsi que la gestion native du format audiophile FLAC et le marquage des connexions non sécurisées.

Bientôt la disparition finale de Flash ?

Une des nouveautés dans cette nouvelle version de Chrome est l’arrivée du HTML5 par défaut. Il s’agit donc de la phase finale dans la désactivation d’Adobe Flash, annoncée par Google l’été dernier. Certains sites très populaires seront cependant épargnés pendant quelque temps encore, puisque Chrome disposera d’une liste blanche de quelques sites ou la désactivation de Flash par défaut ne sera pas activée.

Chrome 56, l’ami des mélomanes

Une autre nouveauté dans cette version de Chrome devrait faire plaisir aux amateurs de musique non compressée. La version 56 apporte ainsi la gestion native du format FLAC (Free Lossless Audio Codec). On peut ainsi imaginer connecter un Raspberry Pi tout le temps allumé chez soi, pour disposer d’un service de streaming personnel pour profiter de musique sans compression.

Des failles de sécurité corrigées, et Chrome Sync réservé à Chrome

Google indique également qu’il a corrigé 51 failles de sécurité dans cette nouvelle version. De plus, une fonctionnalité qui était jusqu’à présent accessible par d’autres navigateurs basés sur Chromium, tels que CAF Browser ou Rbrowser, il s’agit de l’API Chrome Sync qui vous permet de vous authentifier dans Chrome, qui sera réservé au seul navigateur de Google. Sans donner plus de détails, le géant indique que cette fonctionnalité pouvait permettre d’exploiter une faille de sécurité.