Un développeur s’est vu refuser le droit de soumettre son pack d’icônes personnalisés sur le Play Store car il utilisait des logos d’autres applications.

Les packs d’icônes sur Android permettent de personnaliser l’interface, en modifiant son style d’affichage. Néanmoins, sur le plan juridique, ces derniers se positionnent dans une zone de flou puisque pour montrer des échantillons sur le Play Store, ces services utilisent des logos d’autres applications. 

Par ailleurs, plusieurs packs d’icônes sont payants. On pourrait donc estimer qu’il est interdit d’utiliser les logos d’applications tierces pour promouvoir son produit. C’est d’ailleurs la position que semble adopter Google. En effet, Saurabh Gupta, un développeur, raconte qu’il a voulu soumettre son pack d’icône « Android O ». Mais celui-ci a été rejeté car il utilisait le mot Android sans autorisation. 

Or, quand il a retenté sa chance avec un nom différent, il a reçu le message suivant : 

Retirer de votre application tous les contenus détenus par un tiers

À comprendre : tous les logos des autres applications doivent être supprimés. Or, il lui sera bien difficile de vanter les mérites de son pack sans montrer des exemples concrets.

Il peut s’agir d’un événement isolé, mais il se pourrait aussi que Google ait décidé d’être plus regardant sur cette question et de sévir à la moindre infraction. Il faudra attendre de voir si d’autres signalements de ce genre auront lieu pour le savoir.